Une initiative populaire contre les avions de combats

Le peuple suisse sera peut-être appelé à se prononcer sur l'achat de nouveaux avions de combat. Le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) a en effet décidé dimanche de lancer une initiative populaire.

Ce contenu a été publié le 30 mars 2008 - 17:27

Le texte demande un moratoire de dix ans sur l'acquisition de nouveaux appareils, a indiqué le GSsA à l'issue de son assemblée générale à Soleure. La récolte de signatures devrait démarrer cet été. Le GSsA se dit persuadé que les 100'000 paraphes nécessaires seront réunis sans problème.

Avec son initiative, le Groupe pour une Suisse sans armée entend empêcher le remplacement prévu par le gouvernement des 54 F-5 Tiger, qui doivent être retirés du service entre 2013 et 2015.

Les 2,5 milliards de francs nécessaires à cette acquisition devraient être inclus dans le programme d'armement 2010.

Quatre constructeurs sont sur les rangs pour fournir le nouveau jet de combat des forces aériennes: l'américain Boeing, le français Dassault, l'européen EADS et le suédois Gripen International. Les premiers essais de vol en Suisse sont prévus pour la seconde partie de l'année.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article