Navigation

Impasse nas negociações comerciais com os EUA

A maior dificuldade nas negociações está na agricultura. Keystone

O acordo comercial com os Estados Unidos não existe mas as negociações iniciais já chegaram a um impasse.

Este conteúdo foi publicado em 19. janeiro 2006 - 16:13

A principal dificuldade é a agricultura e o governo mandatou dois ministérios para estudar um acordo agrícola com a União Européia. Na prática, as negociações preliminares com Washington dificilmente prosseguirão.

A imprensa suíça é unânime depois da reunião semanal dos sete ministros que compõem o governo federal, toda quarta-feira: o projeto de acordo de livre comércio com os Estados Unidos está em um impasse e tem poucas chances de ser concluído.

Na última reunião, o governo renunciou a atribuir um mandato de negociação com os Estados Unidos ao ministro da Economia, Joseph Deiss.

Outro sinal claro: o governo (Conselho Federal) pediu ao ministro Deiss e à ministra das Relações Exteriores, Micheline Calmy-Rey que redijam um relatório acerca das vantagens e incovenientes de um novo acordo de livre comércio com a União Européia, no setor agrícola. Esse acordo completaria o já firmado com a UE, em 1999, no primeiro pacote de acordos bilaterais.




Interrogé par swissinfo, Martin Naville espère encore que les Etats-Unis et la Suisse réussiront à surmonter leurs divergences. «Mais rien n'est moins sûr», ajoute le directeur de la chambre de commerce Suisse–Etats-Unis.

Avant de souligner: «Nous espérons que les 99% du produit intérieur brut (PIB) qui produisent de la richesse pèseront plus lourd que le pourcent restant (l'agriculture) qui coûte beaucoup d'argent.»

Tour n'est pas perdu

En juin dernier, le gouvernement suisse avait annoncé le lancement de pourparlers exploratoires avec Washington, des discussions qui ont effectivement démarré en septembre pour se terminer la semaine dernière.

Mercredi, Joseph Deiss a signalé que «le Conseil fédéral n'a pas pris de décision définitive sur la question.» Le ministre de l'Economie a également annoncé que son département allait encore évaluer la faisabilité d'un tel traité et les conditions d'un éventuel mandat de négociation avec les exceptions à prévoir.

Selon Joseph Deiss, les discussions exploratoires menées au sein de 15 groupes de travail ont montré que les domaines non agricoles, en particulier les biens industriels, les services, les investissements et les marchés publics, ne présentaient pas d'obstacles insurmontables. Les droits de douanes sur les biens industriels pourraient ainsi tout à fait être éliminés, toujours selon le ministre.

Divergences majeures

Le projet achoppe en revanche sur les domaines non tarifaires comme l'agriculture, où les divergences sont majeures.

Raison pour laquelle, Joseph Deiss et son département voudrait établir quatre catégories de produits selon leur degré d'importance, élevée, comme la viande, ou moins sensible, comme les bananes.

«Mais les Américains veulent un accord de libre-échange global, incluant l'agriculture, et ce principe est plus important que les résultats des négociations», a expliqué Joseph Deiss.

Cela dit, la Confédération est aussi mise sous pression par ses agriculteurs: l'Union suisse des paysans voudrait tout simplement exclure l'agriculture d'un éventuel accord de libre-échange.

Rencontre à Davos

Quoi qu'il en soit, le ministre de l'Economie rencontrera le délégué au commerce américain Robert Portmann pour évaluer la faisabilité d'un accord. Cela lors du Forum économique mondial de Davos, la semaine prochaine.

Si, sur la base des recommandations qu'ils émettront, les deux pays décidaient d'entamer des négociations, celles-ci devraient aboutir d'ici à la mi-2007.

swissinfo et les agences

Fatos

En 2004, les exportations suisses vers les Etats-Unis se sont montées à 14,2 milliards de francs.

Le marché américain représente 10% des exportations helvétiques. C'est le 2ème marché derrière l'Allemagne (20,6%).

En 2004, les exportations américaines en Suisse ont atteint 14,2 milliards de francs.

End of insertion

Este artigo foi automaticamente importado do nosso antigo site para o novo. Se há problemas com sua visualização, pedimos desculpas pelo inconveniente. Por favor, relate o problema ao seguinte endereço: community-feedback@swissinfo.ch

Em conformidade com os padrões da JTI

Em conformidade com os padrões da JTI

Mostrar mais: Certificação JTI para a SWI swissinfo.ch

Os comentários do artigo foram desativados. Veja aqui uma visão geral dos debates em curso com os nossos jornalistas. Junte-se a nós!

Se quiser iniciar uma conversa sobre um tema abordado neste artigo ou se quiser comunicar erros factuais, envie-nos um e-mail para portuguese@swissinfo.ch

Partilhar este artigo

Modificar sua senha

Você quer realmente deletar seu perfil?