Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trois partis se réunissent samedi pour donner leurs mots d'ordre en vue des votations du 5 juin. Le PS va lancer l'idée d'un "EEE 2.0" en politique européenne. Au PLR, Petra Gössi devrait être élue présidente tandis que les Verts n'auront plus qu'une présidente.

Les délégués des trois partis vont donner leurs recommandations de vote pour les votations fédérales du 5 juin. Au menu, la réforme de l'asile, combattue par un référendum de l'UDC, l'initiative du lobby routier "vache à lait", l'initiative sur un revenu de base inconditionnel, l'initiative "Pro service public" et la nouvelle loi sur le diagnostic préimplantatoire, également attaquée par référendum.

Le PLR se rassemble à Berne. Le point fort de la journée est le renouvellement de la présidence du parti. La conseillère nationale schwyzoise Petra Gössi est la seule candidate à briguer la succession de Philipp Müller. Ce dernier a annoncé en décembre dernier qu'il ne se représentait pas.

Peu connue au niveau national, la candidature de Mme Gössi a quelque peu surpris dans un premier temps. Elle appartient à l'aile droite du parti, proche des milieux économiques.

Elle devrait être accompagnée à la présidence par cinq hommes. Deux d'entre eux sont déjà vice-présidents. Il s'agit des conseillers nationaux genevois Christian Lüscher et bernois Christian Wasserfallen. Trois autres visent le poste: le conseiller aux Etats Andrea Caroni (AR), le conseiller national (VS) Philippe Nantermod et le conseiller d'Etat tessinois Chrisitian Vitta.

EEE 2.0 du PS

Du côté du Parti socialiste, outre les votations, on va se pencher à La Chaux-de-Fonds sur la question d'une "feuille de route" en matière de politique européenne. Il s'agira de définir la manière dont la Suisse doit entrevoir ses relations à long terme avec l'Europe.

La "feuille de route" soumise aux délégués lance l'idée d'un "EEE 2.0", un accord multilatéral qui se situerait entre les bilatérales et l'adhésion à l'Union européenne. Pour le PS, l'Europe sera un thème incontournable cette année avec la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse.

Lisa Mazzone à la vice-présidence?

Les délégués des Verts seront également occupés à renouveler leurs dirigeants. La Bernoise Regula Rytz devrait être seule aux manettes pour les deux prochaines années. La conseillère nationale dirige le parti depuis 2012 en co-présidence avec Adèle Thorens. Mais la conseillère nationale vaudoise a jeté l'éponge en décembre.

Il faudra aussi désigner deux nouveaux membres à la vice-présidence, pour remplacer le Zougois Josef Lang et le Genevois Robert Cramer, qui se retirent.

Deux Romands ont manifesté leur intérêt. La benjamine du Conseil national et présidente des Verts genevois Lisa Mazzone, 28 ans, est sur les rangs, de même que le vice-président des Verts fribourgeois Gerhard Andrey, 40 ans. Côté alémanique, Gina Rüetschi (TG) et Niels Kruse (Jeunes Verts) sont candidats.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS