Des perspectives suisses en 10 langues

Al-Qaïda soupçonné de vouloir produire du poison en forte quantité

(Keystone-ATS) Le gouvernement américain redoute qu’Al-Qaïda, dans la péninsule arabique (Aqpa), cherche à produire de la ricine, un poison mortel, rapporte vendredi le “New York Times”. Le mouvement entendrait l’utiliser comme arme biologique contre les Etats-Unis.

Citant des responsables du renseignement et des rapports confidentiels, le journal explique que la branche yéménite d’Al-Qaïda aurait tenté d’acquérir de grandes quantités de ricin commun, un arbrisseau dont on extrait la ricine.

L’intention prêtée à Aqpa serait la confection d’explosifs chargés de ricine, une poudre blanche potentiellement mortelle lorsqu’elle est inhalée ou ingérée.

Pas d’attaque imminente

Le président Barack Obama et ses conseillers en sécurité nationale ont été informés de cette menace l’an dernier et reçoivent régulièrement des mises à jour. Selon de hauts responsables de l’administration interrogés par le “New York Times”, rien n’indique cependant qu’une attaque soit imminente.

Le journal note que l’utilisation de la ricine comme arme est limitée par le fait que le poison est dénaturé lorsqu’il est exposé à de fortes chaleurs, comme au Yémen.

De hauts responsables expliquent que la ricine a été retenue parmi les menaces recensées après la découverte de cartouches d’imprimantes remplies d’explosifs dans une cargaison à destination de Chicago en octobre 2010.

Une équipe secrète a été constituée par le gouvernement américain, qui travaille en collaboration avec l’Arabie saoudite et ce qui reste des agences de renseignement au Yémen, en proie à un vaste mouvement de contestation depuis le mois de janvier.

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision