Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un livre d'école pour relier la Suisse au Sénégal

Dans une classe du lycée Blaise Diagne à Dakar, un module

Pour familiariser leurs élèves avec un type de société totalement différent du leur, des enseignants suisses et sénégalais créent un manuel scolaire commun.

L'ouvrage s'appelle «Sénégal – Suisse 1:1». Il analyse sept grands thèmes, chaque fois sous l'angle suisse et sénégalais.

C'est une première. Comme l'a expliqué à swissinfo l'une des initiatrices du projet, Helene Schär, il y a déjà eu en Europe des expériences de manuels scolaires binationaux. Mais c'est la première fois que deux pays de cultures et de continents complètement différents parviennent à rédiger ensemble un livre scolaire traitant de sujets analogues.

But de l'opération: éveiller la curiosité des élèves et des enseignants du niveau secondaire pour des réalités autres que celles auxquelles ils sont habitués. Et diminuer l'ignorance, les préjugés, l'incompréhension et les tentations racistes qui peuvent exister de part et d'autre.

«Nit Nit garabam»

Le ministre de l'Education du Sénégal, Moustapha Sourang, écrit à ce sujet dans la préface du livre:

«Je suis d'avance assuré que ce dossier contribuera à installer dans la tête et le cœur de jeunes sénégalais et suisses (...) les armes leur permettant de faire face aux défis (...) de l'exclusion et de l'intolérance caractéristiques de l'évolution actuelle du monde».

En cela, ajoute Moustapha Sourang, les professeurs sénégalais et suisses chercheraient à donner corps à l'adage sénégalais «Nit Nit garabam». Que l'on pourrait traduire littéralement par la formule «l'homme est un remède pour l'homme».

Pages de gauche et droite

«Suisse – Sénégal 1:1» est divisé en sept grands chapitres. Parmi les plus importants: 'Construction de la nation', 'Immigration et émigration', 'Démographie' et 'Position dans l'économie mondiale'.

Pour chaque chapitre, les pages de gauche sont consacrées aux préoccupations et aux réalités suisses liées au thème correspondant. Les pages de droite aux préoccupations et réalités sénégalaises.

Dans le chapitre 'Démographie', par exemple, on èvoque, à gauche, du vieillissement de la population suisse et de son impact sur la sécurité sociale et le marché du travail. Alors qu'à droite, on illustre notamment les effets souvent pervers sur les femmes et les enfants du doublement de la population sénégalaise tous les trente ans.

La question de l'esclavage

Dès le départ, les auteurs – qui ont tous travaillé bénévolement – souhaitaient ne pas négliger les sujets délicats. Comme l'a expliqué Helene Schär à swissinfo, cela n'a pas toujours été facile, en particulier sur les questions historiques. Ils y sont selon pleinement parvenus. La transparence est en effet l'une des grandes qualités du manuel.

Du côté sénégalais, par exemple, on analyse l'évolution du système politique sur un ton très libre et sans en cacher les failles. On aborde aussi sans fard l'histoire de l'esclavage ('complicités africaines'), les pratiques controversées de certains maîtres d'écoles coraniques (marabouts) de même que la polygamie.

Sur ce dernier sujet, plusieurs témoignages de femmes sénégalaises critiquent le fait de justifier la polygamie au nom de l'Islam.

Extrait : «Certains me diront la religion a dit. Mais qu'est-ce que la religion a dit? A-t-elle dit de prendre une autre, tout en sachant qu'on ne peut s'occuper d'elle financièrement et je parle d'elle et de ses futurs enfants? (...) Cessons de donner comme prétexte cette religion musulmane qui n'a rien prescrit de ce que nous sommes en train de faire. Arrêtons de la modeler à notre gré, puis ensuite de la prendre à témoin parce que finalement, ce sont nos enfants les victimes et le pays en lui-même».

Portrait caustique

Même liberté de ton du côté suisse où sur des sujets comme le secret bancaire, la neutralité ou la position de la Suisse pendant la dernière Guerre mondiale, on ne se contente pas du point de vue officiel.

On cite même le portrait caustique dressé de ses concitoyens par le célèbre écrivain suisse Max Frisch (1911-1991). Extrait : «Ce qui me frappe en rentrant de l'étranger: l'air crispé, constipé de nos compatriotes, l'absence de naturel dans leur manière d'être, leurs visages d'écoliers appliqués et qui respirent l'ennui; et quand ils parlent de leur modestie, cela devient insupportable ».

A noter que l'ouvrage comprend également un bon glossaire qui permet aux jeunes Sénégalais de tout savoir sur la paix du travail, les cantons suisses et les canons à neige! Et aux Suisses d'apprendre ce que sont le bassin arachidier, les 'couples consensuels' et la 'téranga', l'hospitalité sénégalaise.

swissinfo, Michel Walter

En bref

«Manuel pédagogique interculturel et pluridisciplinaire », Sénégal – Suisse 1:1 est destiné aux élèves sénégalais et suisses du «niveau secondaire II».

Il a été financé par le gouvernement fédéral suisse (Direction du développement et de la coopération DDC) et par plusieurs cantons suisses.

Préfacé par le ministre de l'Education du Sénégal, le professeur Moustapha Sourang, il est publié conjointement par la 'Déclaration de Berne', principale association suisse de solidarité avec le Tiers-Monde; et par les éditions Klett et Balmer (Zoug et Zurich).

L'organisation Baobab, qui édite à Bâle des livres pour enfants rédigés par des auteurs du Tiers-Monde, a également joué un rôle important. Diffusion au Sénégal: ENDA-DIFFUSION, Dakar.

Le livre existe en versions française et allemande.

L'idée de l'ouvrage a germé en 1998 à Bâle lors des travaux de Worlddidac, premier salon international de la formation et de l'enseignement.

A cette occasion, des pédagogues suisses et sénégalais s'étaient demandés ce qu'ils pourraient faire pour combattre les préjugés raciaux et culturels répandus aussi bien en Europe qu'en Afrique.

Ils étaient parvenus à la conclusion que la rédaction d'un manuel scolaire commun pourrait jouer un rôle utile dans ce domaine.

La rédaction de l'ouvrage a fait l'objet de cinq réunions de travail à Bâle et à Dakar.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×