Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des progrès encourageants pour le handball suisse

Action du capitaine Suisse, Thomas Gautschi, face au Danemark.

(Keystone)

L’équipe masculine de Suisse de handball a récemment terminé douzième des derniers championnats d’Europe disputés en Slovénie.

Grâce à ce classement, elle se positionne favorablement en prévision des Mondiaux 2005 en Tunisie.

En 1936, l’équipe nationale de Suisse avait décroché le bronze – et la seule médaille de son histoire – aux Jeux olympiques de Berlin. Le handball était alors encore pratiqué en plein air, sur un terrain de football.

Un peu moins de 70 ans plus tard, la formation helvétique n’est plus qu’une petite nation du handball européen. Aux derniers championnats d’Europe, dont le tour final a lieu le week-end dernier en Slovénie, elle a néanmoins présenté un visage intéressant.

Qualifiée pour le tour principal, en compagnie des 11 meilleures équipes du Vieux-Continent, la troupe entraînée par Arno Ehret a poussé notamment l’Espagne et surtout la Croatie, championne du monde en titre, dans ses derniers retranchements (défaites 24-26 et 27-30).

Meilleurs résultats depuis 1996

«Le bilan est plus que positif», se réjouit Bernhard Hochuli, manager du team à croix blanche. «Hormis lors du 6e et dernier match contre le Danemark, le visage présenté par la Suisse durant cette compétition est encourageant. Ce 12e rang final est la plus belle récompense que nous ayons obtenue depuis bien longtemps.»

En effet, après les Jeux olympiques d’Atlanta en 1996 (8e rang), et l’introduction du nouveau système de qualification pour les grands événements, les Suisses n’ont plus passé la rampe des séries éliminatoires jusqu’à l’Euro 2002 en Suède.

Et cette année-là, ils avaient été éliminés après la première partie de la compétition et avaient terminé leur pensum à la 13e place.

En Slovénie, la victoire aux dépens de l’Ukraine lors du tour préliminaire a permis à la Suisse de se hisser dans le Top 12. Et de disputer ainsi trois rencontres supplémentaires.

«Notre équipe est jeune et a besoin de s’aguerrir en accumulant le plus d’expérience possible lors de ces grands rendez-vous annuels», confie Bernhard Hochuli. «Elle a réalisé qu’elle devait encore travailler dur mentalement pour soutenir la comparaison 60 minutes durant avec les meilleures nations.»

La Suisse dans le premier chapeau

Outre cette accumulation bénéfique de matches, l’équipe nationale a réalisé une seconde bonne affaire dans l’optique des championnats du monde 2005 qui auront lieu en Tunisie.

Placée dans le premier chapeau lors du tirage au sort des qualifications, au même titre que les équipes classées du 4e au 11e rang de l’Euro 2004 (les trois premiers étant qualifiés d’office pour les Mondiaux), la Suisse est assurée d’éviter un grand nom du handball européen.

Et peut légitimement espérer renouer avec cette compétition internationale après quatre tentatives restées vaines.

swissinfo, Raphael Donzel

En bref

- L’équipe masculine de Suisse de handball a terminé 12e de l’Euro 2004 disputé en Slovénie.

- Elle a joué six matches: une victoire contre l’Ukraine (22-25) et cinq défaites face à la Russie (20-28), la Suède (24-35), l’Espagne (24-26), la Croatie (27-30) et le Danemark (20-34).

- Placée dans le premier chapeau du tirage au sort des qualifications pour le Mondial 2005 en Tunisie, la Suisse aura pour adversaire le Portugal, la Pologne, l’Ukraine, l’Italie, la Grèce, la Lettonie, la Macédoine, la Norvège ou la Slovaquie.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×