Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Banque nationale relève son taux directeur

La BNS assure soutenir la croissance de l'économie suisse.

(Keystone)

Comme d'autres banques centrales, la Banque nationale suisse relève son taux directeur de 0,25% pour soutenir le retour de la croissance.

Pour la première fois depuis septembre 2004, la Banque centrale helvétique (BNS) resserre sa politique monétaire. La marge de fluctuation du taux directeur passe ainsi à 0,5%-1,5%.

La décision de l'institut d'émission était largement attendue. Ses dirigeants ont préparé ces derniers mois les marchés financiers à un relèvement, en affirmant à plusieurs reprises que le niveau des taux était trop bas.

Seule une conjoncture encore hésitante avait jusque-là retenu la banque centrale de donner un tour de vis à sa politique monétaire. Depuis, l'économie s'est encore raffermie.

«Ce relèvement ne devrait pas affecter fortement l'économie suisse», juge toutefois Alois Bischofberger.

Et le chef économiste du Credit Suisse Group de poursuivre: «Cette hausse reste très faible sur le long terme. Mais elle ne devrait pas avoir d'effets négatifs sur la croissance de l'économie suisse.»

La BNS, elle, estime qu'en dépit de la hausse du Libor (taux directeur), la politique monétaire de la banque centrale helvétique reste expansionniste et continue à soutenir la reprise économique.

Critiques syndicales

De son coté, l'Union syndicale suisse (USS) parle de «décision précipitée» de la part de la BNS.

Au vu de la fragilité de la reprise, l'institut d'émission devrait attendre que le marché de l'emploi reparte avant de donner un tour de vis monétaire, selon son dirigeant Serge Gaillard

Qui ajoute: «La BNS doit agir prudemment, à l'instar de ce qu'a opéré la Réserve fédérale américaine, soit en attendant une baisse du chômage avant d'agir.»

Décision opportune

Pour economiesuisse, le choix de la BNS est jugé opportun. «Le relèvement d'un quart de point s'inscrit dans la logique d'un processus de normalisation après la longue période expansionniste », constate Rudolf Walser, chef économiste de l'organisation faîtière des entreprises helvétiques.

Selon l'expert, fermer davantage le robinet monétaire - certains experts ont évoqué ces derniers jours un scénario d'un demi-point - aurait constitué un danger sur le marché des changes. «Là, le risque est faible de voir le franc s'apprécier», note encore Rudolf Walser, phénomène qui pénaliserait l'industrie d'exportation.

PIB à la hausse

En relevant la marge de fluctuation du Libor, la BNS veille à ce que les perspectives restent favorables en matière d'inflation.

La BNS a également révisé à la hausse ses prévisions de croissance pour l'économie suisse. Elle table désormais sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de plus de 1,5% en 2005.

Pour 2006, elle s'attend à une progression dépassant légèrement 2%. La Banque nationale escompte toujours un renchérissement annuel moyen de 1,2% en 2005.

Dans l'hypothèse d'un Libor à trois mois maintenu à 1%, le renchérissement annuel moyen devrait s'établir à 0,8% l'an prochain et à 1,2% en 2007.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a ainsi progressé au 3e trimestre 2005 de 1 % par rapport au trimestre précédent et de 2,3 % en rythme annuel.

Tendance européenne

Dans la zone euro, la Banque centrale européenne (BCE) a également pris il y a deux semaine la décision de relever d'un quart de point son taux directeur.

«La BNS est un institut indépendant, explique Alois Bischofberger. Mais à cause de la forte intégration des économies suisses et européennes, les taux d'intérêt des deux banques centrales (BCE et BNS) se suivent de près.»

swissinfo et les agences

En bref

- Le Libor est l'un des instruments de base de la Banque nationale suisse (BNS) et d'autres grandes banques centrales.

- Le Libor (abréviation de London Interbank Offered Rate) est la moyenne des taux d'intérêt des plus importantes banques opérant sur le plan international.

- Ce taux est communiqué chaque jour à 11h00 (heure de Londres) par la British Bankers' Association.

Fin de l'infobox

Faits

La BNS est la banque centrale de la Suisse et c'est un institut financier indépendant.
Le terme «banque centrale» désigne un organe central qui émet la monnaie, gère l'approvisionnement du pays en monnaie et joue un rôle clé dans le trafic des paiements.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.