Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le magazine Parkett consacré à New York

«Snowman» (1996) de Gary Hume, paru dans l’édition Parkett de 1986.

Honneur suprême pour le magazine d'art contemporain zurichois Parkett: 150 oeuvres des artistes ayant collaboré à la publication sont exposées jusqu'au 5 juin, au Musée d'art contemporain de New York, le Moma. Parmi eux: Andy Warhol et Pipilotti Rist.

«Voir les œuvres réalisées pour notre magazine figurer en exposition au Moma, le musée des musées en matière d'art contemporain, c'est un peu comme recevoir un oscar», lance Bice Curiger, rédactrice en chef, coéditrice et fondatrice de Parkett.

Au Moma de New York, on peut en effet découvrir ou redécouvrir ce que la Saint-Galloise Pipilotti Rist avait créé pour Parkett: une carte postale géante en trois dimensions fixée sur un écran de TV éteint, histoire de faire vivre autrement la télévision...

En 17 ans, 150 œuvres ont ainsi été créées exclusivement pour le magazine d'art contemporain suisse, Parkett. C'est précisément ces 150 créations qui figurent en exposition dans le Musée d'art moderne de New York, depuis jeudi jusqu'au 5 juin prochain.

«Lorsque nous nous mettons d'accord avec un artiste pour lui consacrer le tiers de notre magazine - il y a trois artistes par numéro - celui-ci s'engage à produire une œuvre exclusive pour notre publication», explique Bice Curiger.

La publication Parkett est avant tout consacrée aux arts plastiques d'inspiration contemporaine. Mais le magazine est aussi ouvert à toute autre forme de collaboration artistique. Comme celle entreprise avec la chanteuse et musicienne Laurie Anderson, qui avait débuté sa carrière dans les arts contemporains.

Parkett est fondé en 1984. Notamment par Bice Curiger. Au moment où la vie professionnelle et culturelle s'accélérait à la vitesse grand V. «En contre-pied à ce contexte, nous avons lancé une publication très proche des artistes et très représentative de leur création».

Parkett est une revue de luxe en forme de livre, composé d'environ 220 pages, avec textes et photos, en couleurs ou en noir et blanc. Chaque édition est tirée à 12 000 exemplaires. Parkett est distribué dans 40 pays. Principalement sur abonnement et dans les librairies d'art.

A chaque fois, un article contient la version anglaise et allemande. Et toute la publicité se trouve dans les dernières pages de la publication. Car Parkett a toujours voulu soigner au maximum les pages consacrées à l'artiste et à son œuvre.

Parkett collabore de manière très étroite avec les artistes. C'est même souvent eux qui choisissent la personne qui écrira sur leur travail. En effet, «nous avons fait appel aux plus belles plumes, précise Bice Curiger. Ce peuvent être des écrivains, des philosophes, des critiques d'art, des journalistes spécialisés».

C'est en 1986, au Centre Pompidou à Paris, que les créations d'arts plastiques de Parkett ont été exposées pour la première fois. Et au fil des ans, Parkett et ses œuvres ont fait le tour du monde.

Emmanuel Manzi


Liens

×