Mikaelian n'a pas fait le poids

Marie-Gaïané Mikaelian devrait apparaître parmi les 100 premières joueuses mondiales lundi. Keystone

La Suissesse n'a pas résisté à la numéro un mondiale Jennifer Capriati, en quart de finale du Swisscom Challenge de Kloten. Elle s'est inclinée 6-4 6-2. L'Américaine affrontera en demi-finale sa compatriote Lindsay Davenport.

Ce contenu a été publié le 19 octobre 2001 - 22:38

Le soutien inconditionnel des 5900 spectateurs n'a pas suffi à Marie-Gaïané Mikaelian. La Vaudoise (WTA 105) a été dominée, mais n'a, de loin, pas démérité face à Jennifer Capriati. Elle a su garder son sang-froid, pour preuve les huit balles de break qu'elle a sauvées durant la rencontre. Son parcours au Schluefweg reste très positif, avec deux victoires significatives, contre les Russes Elena Dementieva (WTA 13) et Tatiana Panova (WTA 39).

Grâce à sa qualification pour les quart de finale, Marie-Gaïané Mikaelian fera son apparition, lundi, parmi les 100 premières du classement WTA, pour la première fois de sa carrière. Elle devrait figurer aux alentours de la 73e place. La Vaudoise doit encore s'améliorer, notamment au niveau de la vitesse, pour inquiéter les joueuses du top-dix.

«Je sais que je dois travailler, qu'il me faut progresser dans tous les domaines du jeu. Mon but de la saison est atteint avec mon entrée parmi les 100 meilleures joueuses du monde», expliquait la Suissesse.

«Je n'ai pas pu tout donner»

«J'étais nerveuse, surtout en début de match. Ce n'était pas facile. J'ai l'impression que je n'ai pas pu tout donner. Dans le premier set, je n'étais pas loin. Lors du second, j'ai commencé à me sentir fatiguée. Et Jennifer a gagné les points importants. C'est mon sixième match du tournoi, en comptant les qualifications. J'ai peut-être voulu trop bien faire», avouait Marie-Gaïané Mikaelian.

Jennifer Capriati a également paru fatiguée. Elle évolue loin du niveau qui était le sien lors de ses victoires à l'Open d'Australie et à Roland-Garros. «J'ai eu quelques problèmes en début de match, car je ne connaissais pas son jeu. Elle tape bien dans la balle et sert bien, alors ce n'est pas facile de prendre son service. Je me suis montrée plus agressive lors de la deuxième manche. J'ai mieux joué. Je me suis aussi montrée plus calme», expliquait la New-Yorkaise.

Un duel de cogneuses

La demi-finale qui opposera Jennifer Capriati à Lindsay Davenport mettra aux prises les deux meilleures cogneuses du Circuit WTA. Avec un léger avantage à Lindsay Davenport, qui mène par 6-2 dans leurs confrontations. La Californienne a été malmenée en quarts de finale par la Slovaque Daniela Hantuchova (WTA 53), issue des qualifications (3-6 6-1 6-1).

Nathalie Tauziat (WTA 11) a remporté la rencontre 100% française qui l'opposait à Sandrine Testud (WTA 14). La future retraitée a eu besoin de deux tie-breaks pour se qualifier pour les demi-finales, pour la sixième fois en seize participations au tournoi zurichois. Elle rencontrera la Yougoslave Jelena Dokic (WTA 10), qu'elle a battu lors de leur unique confrontation.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article