Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tradition orthodoxe Une messe érythréenne à l'allure de marathon

A Buchs, dans le canton d’Argovie, des Erythréens orthodoxes se sont réunis durant près de 24 heures pour célébrer la Sainte Trinité. Le lieu de culte leur a été mis à disposition par la paroisse protestante de la commune. Le photographe bernois Daniel Rihs a capturé quelques impressions de cette longue célébration religieuse.

Daniel Rihs a été autorisé à filmer pratiquement toutes la cérémonie. Les participants se sont montrés détendus et ouverts, affirme-t-il. Ce n’est qu’au moment du sacrement qu’il a dû ranger son appareil photo. Il n’a pas non plus eu accès à ce qui se passait derrière le rideau rouge, où n’avaient le droit de se trouver que les hauts dignitaires de l’Eglise.

La majorité des Erythréens vivant en Suisse sont membres de l’Eglise orthodoxe. Alors que les Erythréens musulmans émigrent plutôt dans les pays arabes, de nombreux membres des Eglises chrétiennes libres ont trouvé refuge en Suisse. En Erythrée, ils ne sont pas reconnus par le gouvernement et sont souvent persécutés. Mais les orthodoxes sont eux aussi soumis à l’arbitraire de la dictature. Les témoignages des réfugiés font état de la disparition de certains évêques et prêtres dissidents.

En 2014, 28'500 Erythréennes et Erythréens vivaient en Suisse, selon le Secrétariat d’Etat aux migrations. L'année dernière, quelque 10'000 ressortissants de ce pays ont déposé une demande d'asile dans la Confédération, soit environ un quart du total des requêtes.

(Texte: Peter Siegenthaler)