Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Relations bilatérales L’Union européenne «veut collaborer» avec la Suisse

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga (à gauche) avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

(Keystone / Alessandro Della Valle)

Accord-cadre, exportation des appareils médicaux, migration et climat: la première rencontre entre la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et celle de la Commission européenne Ursula von der Leyen, au Forum économique mondial à Davos, était centrée sur ces thèmes.

La réunion très attendue entre Berne et l’Union européenne (UE) n’a pas fait bouger les fronts à Davos (canton des Grisons). Toutefois, la présidente de la Confédération a déclaré qu'elle sentait que Bruxelles «veut collaborer» et «est intéressée à des solutions».

«Nous n'avons pas marqué des positions. Nous nous sommes écoutées», a expliqué Simonetta Sommaruga devant la presse, au terme d'une discussion qui a duré plus longtemps que prévu. Pas de grandes annonces, mais une «atmosphère» constructive, selon elle.

Depuis un an, les échanges à haut niveau sont plus difficiles en raison du Brexit, qui doit entrer en vigueur à la fin du mois. Interrogée sur les effets de ce déblocage récent pour le dialogue entre la Suisse et l'UE, la présidente de la Confédération est restée prudente. «Le Brexit n'a pas été un thème dans la discussion» de Davos, s'est-elle contentée d'affirmer.

Les ministres des Affaires étrangères Ignazio Cassis et de Justice et Police Karin Keller-Sutter ont aussi participé à la rencontre à la Maison suisse, qui a eu lieu à quelques mois de la votation sur l'initiative sur la libre circulation, prévue en mai prochain.

>> Le sujet du 19h30 de la Radio Télévision Suisse (RTS) sur la rencontre

WEF

Discussions sur les appareils médicaux

Au menu des discussions figurait aussi la question des appareils médicaux, dont les exportations sont menacées par Bruxelles. Berne attend le nouveau règlement de l'UE visant à renforcer la sécurité des patients, qui sera mis en œuvre le 25 mai prochain. Les exportations de dispositifs médicaux vers les États membres pourraient être affectées sans solution.

La Suisse a clairement affirmé à Ursula von der Leyen qu'elle souhaitait «au minimum» garantir le maintien des conditions actuelles. Il n'en va pas seulement de la sécurité juridique, mais aussi de celles des patients qui dépendent des produits suisses, a affirmé Simonetta Sommaruga.

>> Le point dans le 19h30 sur la question des dispositifs médicaux:

WEF2

Le climat aussi abordé

Thème important cette année au Forum économique mondial (WEF), la question climatique, dont Simonetta Sommaruga a fait l'une de ses priorités pour son année présidentielle, a également été mentionnée par les deux présidentes. La Suisse n'est pas arrivée avec des offres financières pour alimenter le nouveau Pacte vert dévoilé par Ursula von der Leyen il y a un mois.

Mais ces deux acteurs partagent notamment la volonté d'atteindre une neutralité carbone d'ici 2050. Tout le contraire du président américain Donald Trump que la conseillère fédérale rencontrera ce mardi à Davos. «Je peux vous assurer que nous parlerons aussi du climat», a-t-elle toutefois insisté.

>> Les précisions de Pascal Jeannerat dans le 19h30:

WEF3

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.