Navigation

La Suisse en mode Covid-19

Stephan Torre / Keystone

Cela fait un an que la population suisse vit à l'ombre des restrictions liées au coronavirus. Illustrations photographiques d’une nouvelle séquence de l’histoire suisse, synchrone avec l’ensemble du monde.  

Ce contenu a été publié le 16 mars 2021 - 14:30
swissinfo.ch/sm

Le 16 mars 2020, le gouvernement suisse a réagi à la pandémie naissante en décrétant l’état d’urgence sanitaire le plus élevé, celui de «situation extraordinaire», plaçant le pays en semi-confinement dès le lendemain à minuit. Le Conseil fédéral interdisait tous les événements privés et publics, et fermait les restaurants, les bars, les lieux de culture et les magasins, à l'exception de la distribution alimentaire et des pharmacies.

La galerie suivante montre comment la Suisse s'est adaptée à la pandémie entre janvier et mai 2020. Au cours de ces mois, nos rédacteurs photo ont sélectionné les images les plus révélatrices de ce moment dans tout le pays:

Les mesures de confinement ont été assouplies, puis rétablies en fin d’année. Le 12 mars 2021, le gouvernement a averti qu'il y avait des signes laissant craindre une troisième vague d’infection.

Mortalité

En Suisse (8,5 millions d'habitants), plus de 9.400 personnes sont décédées de la Covid-19. En Europe, plus de 900.000 personnes ont succombé au virus, selon un comptage réalisé par l'AFP.

Les pays européens les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 125.580 morts, l'Italie (102.499), la Russie (92.937), la France (90.788) et l'Allemagne (73.656). Ces cinq pays concentrent plus de la moitié des décès en Europe.

Dans le monde, la pandémie a fait au moins 2.661919 morts depuis le début de la pandémie. Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts, soit 535.661, suivi par le Brésil (279.286) et le Mexique (194.944), l'Inde (158.856 morts) et le Royaume-Uni (125.580). Des chiffres globalement sous-évalués, précise l’AFP.

Plan de sortie

Berne prévoit plusieurs étapes pour rouvrir le pays en fonction du nombre d’infections et des admissions à l'hôpital,  tout comme la propagation de nouvelles souches de coronavirus et les progrès du programme de vaccination du pays, qui a été retardé en raison d'une pénurie de vaccins.

Un nouvel assouplissement des mesures est prévu le 22 mars si l'évolution de la pandémie le permet.

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.