Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tirs gagnants dans «Europorchet»

Oublié Rüdi, son amant suisse allemand... Dans «Europorchet», Marie-Thérèse n'a d'yeux que pour les beaux sportifs aux cuisses musclées.

(Keystone)

Ovationnée par un public hilare, Marie-Thérèse Porchet (alias Joseph Gorgoni) donne un avant-goût de l'Euro 08 avec son dernier spectacle, actuellement en tournée romande.

Ballon et sarcasme font bon ménage dans cet «Europorchet» où tout le monde en prend pour son grade, le foot, ses fans et ses sponsors.

Trix et Flix n'ont qu'à bien se tenir. Les deux mascottes suisses de l'Euro 08 sont allègrement taclés par Marie-Thérèse Porchet qui, dans sa course folle vers le but, n'hésite pas à renvoyer aux vestiaires toux ceux qui lui barrent la route.

Son but justement est de devenir la mascotte du grand tournoi qui se prépare. A cet effet, elle livre donc un «match» mémorable, à mettre dans les annales de l'UEFA.

Cela s'appelle «Europorchet», et cela a des allures de championnat où il faut, pour gagner la place de la mascotte, subir les épreuves d'un quiz.

Des questions délirantes

Place donc à une séance de questions délirantes (posées par l'acteur David Cunado) où les réponses de la mère Porchet tombent comme des tirs groupés. Dans sa ligne de mire, les grands acteurs du foot, bien sûr.

Jeux de langage et jeux de jambes se croisent ici dans le rire. Personne n'est épargné: ni UBS ni la FIFA, ni Platini ni Zidane, ni Christian Constantin ni Michel Pont, ni Zubi ni Kaka... Ah! Si la Nati avait son Kaka.

Mais pour l'instant on n'en est pas là. En attendant, et pour ne pas perdre le moral, notre équipe nationale se fait soigner le look par Karl Lagerfeld (Pierre-André Sand, excellent dans le plagiat).

Helvétie... pharmacie

En bandoulière, nos joueurs portent donc une gibecière frappée recto verso d'une croix, l'une blanche, l'autre rouge. «D'un côté, c'est l'Helvétie, de l'autre la pharmacie». Car prévenir devient nécessaire quand c'est Blocher qui garde le but.

«Blocher dans les cages, c'est l'étranger qui dégage», gronde M'dame Porchet qui pour son Euro déjanté a mis le paquet. La conseillère en Tupperware, convertie l'instant d'un tournoi en chansonnière, a lubrifié ses gags et astiqué sa verdeur langagière.

Epaulée par Pierre Naftule pour le scénario, elle se montre impitoyable vis-à-vis d'un sport soumis à l'hystérie planétaire.

Résultat: un spectacle énergique (vidéo, chansons paillardes, danses, light show...) et un public ravi, remonté à bloc par l'Euro qui approche et la Porchet qui s'accroche.

swissinfo, Ghania Adamo

Contexte

«Europorchet», un spectale de Joseph Gorgoni et Pierre Naftule.
Avec Joseph Gorgoni, Pierre-André Sand et David Cunado.
Tournée romande:
à Montreux, le 20 mai;
à Monthey, les 21 et 23 mai;
à Morges, du 24 au 26 mai;
à la Tour-de-Trême, du 27 au 29 mai;
à la Chaux-de-Fonds, du 30 mai au 1er juin;
à Neuchâtel, du 3 au 8 juin;
à Lausanne, le 28 juin.

Fin de l'infobox

Joseph Gorgoni, l'acteur

Né le 10 mai 1966 à Genève. Il commence un apprentissage de vendeur en papeterie, puis suit des cours de danse à Paris et à Genève.

Repéré pour ses qualités de danseur et de chanteur, il décroche en 1989 un rôle dans la comédie musicale «Cats», à Paris.

Lors d'une audition, il rencontre Pierre Naftule, scénariste et metteur en scène romand, qui l'engage dans sa Revue genevoise.

Naîtra, à la suite de cette rencontre, le personnage de Marie-Thérèse Porchet, héroïne de nombreux spectacles comiques qui, depuis 1996, font le bonheur du public romand.

On citera à cet effet: «La truie est en moi», «L'Expo de Marie-Thérèse», «Marie-Thérèse amoureuse»...

Fin de l'infobox

Et le personnage

Marie-Thérèse, femme d'une cinquantaine d'années, habite Gland, dans le canton de Vaud.

Elle passe une grande partie de son temps au téléphone avec son amie Jacqueline à critiquer sa concierge qu'elle appelle «La Lopez». Elle organise aussi régulièrement des réunions pour vanter les mérites des Tupperwares, et se moque volontiers des Alémaniques qu'elle dénomme «les Bourbines».

Un autre personnage important dans la vie de Marie-Thérèse est son fils Christian-Christoph qui lui donne du fil à retordre parce qu'il est homosexuel et vit avec son copain Quentin.

Autre souci qui empoisonne l'existence de Marie-Thérèse: la mort de son chien et sa rupture avec son amant suisse allemand, Rüdi.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×