Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'hymne national sera désormais joué aux Chambres fédérales lors de la séance inaugurale de la législature, après la prestation de serment. Le Conseil des Etats a ainsi accepté ce mardi tacitement une motion en ce sens de la conseillère nationale Ada Marra (PS/VD).
Le but est d'accentuer le caractère solennel de l'ouverture d'une législature, relève le rapport écrit du Bureau du Conseil national en réponse à la motion de la socialiste. Et de souligner aussi l'importance culturelle et identitaire de l'hymne national.
L'interprétation de l'hymne par un orchestre ou la diffusion d'un enregistrement laissera chaque parlementaire libre de chanter ou non le Cantique suisse, selon le rapport. Par le passé, la cérémonie d'ouverture était entrecoupée d'intermèdes musicaux interprétés par des orchestres de chambre. En 2003, l'hymne national avait même été joué.
Le Conseil national a adopté la motion d'Ada Marra le 11 décembre 2009. Peu de temps avant, à la fin septembre de la même année, il avait enterré de justesse une motion d'Yvette Estermann (UDC/LU) qui allait plus loin. Elle voulait qu'au début de chaque session, les élus chantent une strophe de l'hymne, dans une des quatre langues nationales à tour de rôle.
Pour mémoire, plusieurs interventions parlementaires ont été déposées ces dernières années dans l'idée d'adapter les paroles de l'hymne suisse, datant de 1841, à la réalité du 21e siècle. En vain jusqu'ici.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS