Un auteur kurde reçoit le Prix Lipp Zurich

L'auteur de "La route du couchant" à l'heure de la remise du prix. Keystone

Yusuf Yesilöz, un écrivain d'origine kurde naturalisé suisse, a reçu mardi le Prix Lipp Zurich pour son premier livre. «Reise in die Abenddämmerung», traduit en français par Marianne Enckell («La route du couchant»), évoque l'exil de l'auteur.

Ce contenu a été publié le 28 mars 2001 - 00:20

Selon l'écrivaine Jeanine Massard membre du jury, ce texte permet de comprendre pourquoi «des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants prennent la route de l'exil». Le prix Lipp, d'un montant de 10 000 francs, honore chaque année un livre suisse traduit en français. Mme Enckell, la traductrice, s'est aussi vue décerner un prix de 2000 francs.

M. Yesilöz est né en 1964 dans un village du Kurdistan. Il a émigré en Suisse en 1987 où il a travaillé comme manoeuvre et infirmier. Il a alors commencé à écrire en allemand avant de publier en 1995 deux livres «Reise in die Abenddämmerung» et «Steppenrutenpflanze», qui ont rencontré le succès auprès de la critique.

Entre-temps, il a épousé une Suissesse médecin et s'est fait naturaliser. M. Yesilöz dirige maintenant sa propre librairie et édite de la littérature kurde. Il enseigne également l'allemand aux Kurdes et fait office de traducteur pour la justice. Il a été arrêté en Turquie en 1996 pour la traduction d'un texte considéré comme de la «propagande séparatiste».

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article