Un pas de plus dans la restructuration d’ABB

8700 employés du groupe ABB vont changer de patron. Keystone

Le groupe électrotechnique helvético-suédois finalise la vente de son secteur pétrole, gaz et pétrochimie (OGP), pour un montant attendu de 925 millions de dollars (1,14 milliard de francs suisses).

Ce contenu a été publié le 13 juillet 2004 - 09:16

L’acheteur est un consortium formé de Candover, 3i et JPMorgan Partners.

Cette vente concerne le secteur nommé «upstream», qui s’occupe de production et d’exploration dans les secteurs OGP. Elle constitue un pas décisif dans le recentrage d'ABB sur ses activités de base, explique Peter Voser, chef des finances démissionnaire du groupe.

Ce secteur emploie 8700 personnes dans près de 30 pays, tandis que le groupe ABB dans son entier compte 113’000 collaborateurs dans plus de 100 pays.

L’an dernier, les activités «upstream» ont dégagé un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de dollars.

Le prix de vente n’a toutefois pas encore été définitivement arrêté. il dépendra du niveau du bénéfice d'exploitation avant impôts, intérêts, dépréciations et amortissements (Ebitda) dégagé en 2004.

A l'amende

La transaction avait déjà été annoncée en octobre, mais elle avait dû être reportée à la suite d'une procédure judiciaire aux Etats-Unis portant sur des actes de corruption. Deux filiales d'ABB ont plaidé coupable la semaine passée devant les autorités américaines.

ABB s'est ainsi vu condamné à verser 16,4 millions de dollars, somme comprenant les amendes et la restitution des gains réalisés de manière illégale.

C’est donc la fin de cette procédure qui permet de conclure la vente des activités «upstream». Celles-ci comprennent la société américaine Vetco Gray ainsi que l'unité Offshore Systems, basée en Norvège.

En revanche, la transaction exclut la filiale Lummus Global, impliquée elle dans l'affaire de l'amiante aux Etats-Unis.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article