L'EPFL a mis au point une méthode pour anticiper le déclenchement de la foudre. Le système, qui utilise l'intelligence artificielle et les données des stations météorologiques, peut prédire quand et où frappera la foudre à 10 ou 30 minutes près dans un rayon de 30 km.

Cette méthode inédite fonctionne grâce à un algorithme entraîné à reconnaître les conditions menant à la création des éclairs, explique vendredi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué. Pour "former" leur algorithme, les chercheurs ont utilisé des données récoltées durant 10 ans dans 12 stations météorologiques suisses.

Quatre paramètres - pression atmosphérique, température de l'air, humidité relative et vitesse du vent - ont été mis en corrélation avec les enregistrements de détection et de localisation de la foudre. "Ainsi, l'algorithme a pu apprendre à identifier les conditions favorables aux éclairs", indique l'EPFL. Des tests ont ensuite été effectués et les prédictions se sont révélées correctes dans près de 80% des cas.

Données en temps réel

"Les systèmes actuels sont lents et très complexes. Ils ont besoin de données externes coûteuses obtenues par radar ou satellite", explique Amirhossein Mostajabi, le doctorant à l'origine de la technique, cité dans le communiqué. "Notre méthode se base sur des données accessibles dans toutes les stations météorologiques. Nous pouvons ainsi couvrir des régions reculées qui échappent aux radars et satellites, et où les réseaux de communication ne sont pas disponibles."

Parmi les autres avantages, les données sont fournies en temps réel, ce qui permet d'effectuer rapidement les prédictions. Du coup, il est possible d'émettre des alertes avant même la formation d'un orage.

Cette technologie sera notamment utilisée dans le cadre du projet européen Laser Lightning Rod, lancé en 2017 et qui vise à développer de nouveaux systèmes de protection contre la foudre.

Le système de l'EPFL a été élaboré par les chercheurs de l'Electromagnetic Compatibility Laboratory, dépendant de la faculté des Sciences et Techniques de l'Ingénieur. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans Climate and Atmospheric Science, journal partenaire de Nature.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.