Des perspectives suisses en 10 langues

Didier Cuche réalise son rêve

Didier Cuche a creusé l'écart dès la première manche. swissinfo.ch

Le Neuchâtelois remporte le slalom géant d'Adelboden. Et signe ainsi sa première victoire de Coupe du monde dans la discipline.

Didier Cuche en rêvait. Il l’a fait. Un succès sans équivoque. Le Suisse a devancé de 1”15 le Français Frédéric Covili, qui conforte sa place de leader au classement de la discipline. Troisième, le Suédois Fredrik Nyberg pointe à 1”26.

«Je n’arrive pas à réaliser ce qui m’arrive. Gagner un géant était l’un des buts majeurs de ma carrière, mais je ne m’attendais vraiment pas à m’imposer ici, et aujourd’hui», expliquait Didier Cuche à l’issue de la course. Jusqu’ici, il ne comptait qu’une seule victoire sur le Cirque blanc, la descente-sprint de Kitzbühel en janvier 1998.

Dès la première manche

Le Neuchâtelois a construit son succès dans la première manche, à l’issue de laquelle il avait déjà 1”10 d’avance sur Frédéric Covili. «Je me sentais tellement à l’aise sur le premier parcours que j’étais persuadé d’être en retard, commentait Didier Cuche. La deuxième manche a été difficile à gérer. J’ai commis une faute très rapidement, mais je n’ai pas perdu de vitesse. J’ai très vite retrouvé le rythme, et une certaine marge de sécurité».

Didier Cuche, qui pointe désormais au 4e rang de la Coupe du monde de géant, a connu une montée en puissance remarquable dans ce qui n’est finalement que sa troisième discipline. Le Neuchâtelois n’était jamais monté sur le podium d’un géant avant sa 3e place décrochée à Kranjska Gora, en décembre.

Michael von Grünigen légèrement blessé

Septième sur le premier tracé, Michael von Grünigen s’est légèrement blessé au coude en heurtant une porte. Il a dû renoncer à la seconde manche.

«Je ne me sentais pas capable de prendre les risques nécessaires pour réaliser une bonne performance», expliquait le double champion du monde de la spécialité, qui va tout mettre en oeuvre pour être en pleine possession de ses moyens physiques à l’occasion des Jeux olympiques de Salt Lake City. Sa blessure n’est pas grave, mais le Bernois a également décidé de renoncer au slalom de dimanche.

Steve Locher va un peu mieux

Second Suisse classé, Steve Locher a fait sa première apparition parmi les trente premiers d’un géant cette saison, après trois non-qualifications et deux éliminations en première manche. «C’est un premier pas dans la bonne direction», analysait le Valaisan, qui se sent capable de décrocher un ticket olympique par le biais du super-G.

Qualifié pour la première fois de l’hiver pour une seconde manche, le Grison Beni Hofer (29e sur le tracé initial) a connu l’élimination dans le mur final du second parcours. Les cinq autres Suisses en lice ne sont pas parvenus à se qualifier pour la seconde manche.

swissinfo avec les agences

Lecture approfondie

Les plus discutés

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision