Carcajou contre polatouche

Une histoire où se côtoient suspense et morale. Carcajou contre polatouche

«La vengeance du carcajou», c´est le titre du 26e tome des aventures de Yakari, le petit Sioux créé par Derib et Job en 1969. En librairie ce week-end.

Ce contenu a été publié le 08 septembre 2000 - 11:34

A chaque épisode son animal: le bison, le grizzly, l'oie sauvage... Cette fois-ci, c'est au tour du carcajou, une sorte de blaireau également connu sous le nom de «glouton». Dans le nouvel album de Yakari, le carcajou, en effet, ne pense qu'à se goinfrer, à faire la sieste... et à se venger d'une autre bestiole qui lui a laissé croire qu'en faisant un sévère régime, il pourrait voler!

Car le polatouche, c'est de lui qu'il s'agit, peut voler. Ou en tout cas planer, grâce à ses membranes tendues latéralement entre ses pattes. L'un de ces petits écureuils volants et joviaux, «Feu-Follet», suscite donc l'ire du grognon glouton, qui n'hésitera pas à l'enlever et à le menacer cruellement.

Mais les amis du polatouche veillent: parmi eux, des castors, et Yakari, flanqué de son cheval Petit-Tonnerre. Un Yakari relativement peu présent dans cet album, mais qui dévoilera pourtant une nouvelle facette de sa personnalité. Yakari le gentil, Yakari l'ami et le confident des animaux, sait cogner lorsqu'il se trouve face à un gros carcajou parjure. Un coup qui sera véritablement profitable au glouton...

Job pour le scénario, Derib pour le dessin, offrent à nouveau à leurs jeunes lecteurs une histoire où se côtoient le suspense et la morale, sans que cette dernière ne soit pesante. «Super cool» a jugé mon fils de cinq ans alors que nous achevions la dernière page. Et d'ajouter: «J'aime bien les histoires qui finissent bien». Tout est dit.

A noter que nous reparlerons très prochainement de Derib, qui, à la suite de «Jo» et de «Pour toi Sandra», sortira d'ici quelques semaines un nouvel album «pédagogique». Titre: «No Limits». Cette fois-ci, c'est la violence adolescente qui sera en sera le thème.

Bernard Léchot

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article