Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Charlot renaît en Inde



Charlot part à la conquête d'un nouveau public.

Charlot part à la conquête d'un nouveau public.

(swissinfo.ch)

96 ans après sa première apparition, Charlot, le clochard impertinent et généreux créé par Charlie Chaplin, va renaître – sous forme de dessin animé. Un projet franco-indien est en train de recréer l’univers du célèbre personnage. A découvrir sur vos écrans de télévision l’année prochaine.

Ils sont près de 4000, têtes penchées sur leurs claviers, visages concentrés. Bienvenue à Hyderabad, la capitale high-tech de l’Inde. Dans un angle, une trentaine de graphistes indiens sont penchés sur leurs ordinateurs: sur leurs écrans, apparaît et disparaît une silhouette bien connue: chapeau melon, canne, chaussures trop grandes… Impossible de s’y tromper: c’est Charlot, le personnage drôle et triste qui a fait rire des générations de spectateurs.

Nous sommes dans le studio d’animation de DQ Entertainment. Une tour ultramoderne, à quelques encablures de rues quasi médiévales, aux minarets tout droits sortis des contes des milles et une nuit. C’est ici que les futurs courts-métrages de Charlot prennent vie: les partenaires français se sont chargés des dessins, les Indiens vont les mettre en mouvement. «Pour ce projet, on travaille 12 à 16 semaines sur chaque épisode. Le résultat final, ce seront 104 épisodes de 6-7 minutes, livrables fin 2011», explique Devraj Dutta, le responsable communication.

Charlot à Hollywood

La nouvelle cible du vagabond: conquérir une génération d'enfants qui n'a jamais entendu parler de lui.... Charlot version XXIème siècle fait désormais du roller sur la promenade de Los Angeles et se retrouve nez à nez avec un bodybuilder tout musclé. Il va faire du baby-sitting. Et s’il possède un téléphone portable, c’est un vieil appareil, gros, lourd et avec un long fil qu’il traîne derrière lui !

L’idée vient de deux Français qui n’en sont pas à leur coup d’essai quant aux films d’animation: Nathanaël Karmitz, le directeur général du groupe de cinéma français MK2 et Aton Soumache, directeur d’Onyx Films, qui a produit «Renaissance». «Il y a deux ans, Nathanaël m’a parlé de développer un dessin animé sur Charlie Chaplin. C’est lui qui gère toute sa filmographie avec la famille Chaplin depuis 10 ans, alors ils les connaît bien», se souvient Aton Soumache. «On a bossé 4-5 mois avant de trouver un concept qui fonctionnait et qu’on pouvait leur présenter!»

Un personnage entre deux âges

Le concept choisi: des épisodes en couleur, se déroulant aujourd’hui, mais avec un Charlot toujours muet et quelque peu perdu en ce grand monde… «On a choisi de s’inspirer de Charlot, le premier personnage créé par Chaplin: le vagabond qui apparaît dans plus de 80 courts-métrages au début de sa carrière. Mais on ne voulait pas faire de mimétisme, prendre les mêmes scènes et les transformer en dessin animé, ça aurait été du mauvais copier-coller. On a fait une adaptation de l’univers de Charlot», explique Aton Soumache. Le nouveau personnage de Charlot ressemble donc à l’ancien, mais il vit des aventures inédites.

Autre parti pris: à l’époque des premiers films de Chaplin, les mêmes acteurs ‘types’ jouaient dans chaque court-métrage (le gros baraqué devenait tour à tour policier, garagiste, gangster… le petit garçon revenait sans cesse). En clin d’œil à ces tournages, les créateurs ont imaginé une «troupe de théâtre» qui entoure le nouveau Charlot: une trentaine de personnages récurrents qui se «griment» différemment dans chaque épisode.

Sur le fond ou sur la forme, les créateurs ont mélangé l’innovation et la tradition. «Ce projet va ramener à la vie le légendaire Charlie Chaplin dans un fantastique ‘Avatar animé’», s’exclamait Tapaas Chakravarti, le PDG de DQ Entertainment, lors de la présentation de la série à la presse. Une allusion au film de James Cameron… car les courts-métrages de Charlot seront en 3D.

Avec un budget de 8 millions d’euros, la série est pour l’instant développée avec FR3 jeunesse, qui prévoit de commencer la diffusion courant 2011. Mais l’ambition des producteurs est de la vendre au monde entier. Et la Suisse, où vivent les descendants de la famille Chaplin? Le chaînes de télévision helvétiques seraient intéressés, affirme l’équipe de production.

L’Inde, nouveau hub de l’animation

Mais finalement, pourquoi ce dessin animé né en France se retrouve entre les mains des animateurs d’Hyderabad? D’abord, parce qu’ils sont moins chers: les programmateurs indiens sont payés l’équivalent de 750 francs suisses par mois – six à sept fois moins qu’en Europe. Ensuite, parce qu’ils sont beaucoup plus nombreux! Un élément essentiel, selon Aton Soumache: «On a de très bons animateurs en France, mais c’est difficile d’en réunir suffisamment pour un tel projet. Il faut trouver un studio qui a la capacité de réunir 100 animateurs d’un coup, car on doit produire plus de 13 heures de programme en moins d’un an et demi».

Dans ce domaine-là, DQ Entertainment a de quoi faire pâlir ses concurrents: le leader du marché du dessin animé en Inde emploie 3500 personnes - c’est deux fois plus que les grands géants américains Disney ou Pixar. L’Inde est en fait devenu le spécialiste de la sous-traitance de l’animation. Parmi les trophées de chasse de Tapaas Chakravarti, il y a bien sûr Charlot, mais aussi Babar, le Petit Prince, et même le Club de Mickey.

Premier test réussi pour le Charlot franco-indien: le personnage a été présenté en avril au MIP, le festival international d’émissions de télévision à Cannes, et a rencontré plein d’échos favorables. De quoi peut-être rassurer Aton Soumache, inquiet de ne pas être à la hauteur: «J’ai une vénération sans bornes pour Chaplin, que je considère comme un des plus grands génies de l’histoire du cinéma. Travailler sur son personnage, c’est extraordinaire. Je ressens un honneur énorme, mais aussi une pression énorme».

Clémentine Mercier, Hyderabad, swissinfo.ch

Chaplin et Charlot

Londres. Charlie Chaplin est né le 16 avril 1889 à Londres. Il débute sa carrière d'acteur en 1903 sur les planches, avant de passer au cinéma en 1914.

Charlot. Le personnage de Charlot, 'The tramp' en anglais, vagabond gentleman et sentimental, apparaît en 1914.

Réalisateur. C'est un succès immédiat. Quelques mois plus tard, Charlie Chaplin devient aussi le réalisateur de ses propres films. Il tourne des dizaines de court-métrages, puis passe aux longs métrages.

Succès. Parmi ses films les plus connus: Le Kid, La ruée vers l'or, Les temps modernes, Le dictateur. En 1936, Les Temps modernes sera le dernier film muet de l'histoire. Après cela, Chaplin passera au parlant. Son dernier film, La comtesse de Hong-Kong, tourné en 1967, est en couleur.

Familles. Charlie Chaplin aura une vie sentimentale mouvementée, il se marie à quatre reprises et a dix enfants.

Suisse. Il s’ installe avec sa famille en Suisse en 1952, après avoir dû quitter les Etats-Unis, accusé d'être un sympathisant communiste. Il mourra à Corsier-sur-Vevey le 25 décembre 1977.

Fin de l'infobox

Chaplin’s World

Autorisation. Le permis de construire du futur musée «Chaplin's World» a récemment été délivré par la commune de Corsier-sur-Vevey (canton de Vaud).

Travaux. Les promoteurs espèrent débuter les travaux en septembre.

Vaste. Le site comprend le manoir jadis habité par Charlie Chaplin et sa famille, des dépendances qui accueilleront une billetterie, une boutique et un restaurant en lien avec des terrasses, de même qu'un nouveau pavillon d'exposition consacré à la vie et à la gloire hollywoodienne de l'illustre acteur et cinéaste.

2012. L'ouverture est prévue pour l'été 2012. Les promoteurs escomptent 250'000 visiteurs par an.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×