Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Couleurs suisses romantiques à l'Eurovision

(Keystone)

Paolo Meneguzzi représente la Suisse au concours Eurovision de la chanson, qui se tient cette semaine à Belgrade. De l'Amérique du Sud, où le Tessinois a démarré sa carrière, à l'Italie et au Tessin, où il est désormais une star: un parcours qui ne demande que confirmation.

Le nom de Paolo Meneguzzi n'a franchi les Alpes que récemment, avec sa nomination pour représenter la Suisse à l'«European Song Contest» 2008 en Serbie.

Le Tessinois de 31 ans porte les espoirs helvétiques d'oublier la débâcle de DJ Bobo l'an dernier à Helsinki.

Sa chanson, «Era stupendo» («C'était magnifique») parle «de haine, de misère et de pauvreté» dans le monde, mais aussi d'insouciants rêves de retours à l'enfance.

Paolo Meneguzzi s'est battu pour percer. Il a commencé enfant déjà, en participant à des concours de chant dans la salle de paroisse de Stabio, le petit village du Tessin où il a grandi.

Première guitare à 8 ans

Son grand-père lui avait offert sa première guitare pour ses huit ans. Adolescent, il passait tout son temps libre à pratiquer ses deux activités préférées, la musique et le football. Car il démontrait des talents certains sur la pelouse verte également. A Chiasso, il a joué jusqu'en 1e ligue.

Son modèle? Eros Ramazzotti. Très tôt, le jeune Paolo veut faire une carrière musicale. Mais ses parents souhaitent qu'il apprenne «un métier raisonnable». Il a donc suivi une école de commerce et commencé à travailler dans une grande banque à Chiasso.

Ce passage en banque ne lui a pas laissé les meilleurs souvenirs, a-t-il raconté au magazine tessinois «Illustrazione Ticinese». «On me disait toujours d'arrêter de rêver et de me mettre au travail», dit-il dans l'interview.

Il n'y tiendra plus et interrompra son apprentissage pour se consacrer à la musique. Lui se sentait soulagé, mais son père, Gomez Meneguzzi, n'en a pas été très heureux.

Le Chili puis l'Italie

En 1995 et 1996, il se présente au concours de chanson populaire de Sanremo, le plus important d'Italie. En vain. Il repère alors un concours au Chili, le Festival Viña del Mar et s'y présente avec la chanson «Arià, Ariò».

C'est le succès! Il gagne le concours et lance sa carrière professionnelle. La chanson est aujourd'hui connue dans toute l'Amérique du Sud. C'est aussi sur ce continent que Paolo Meneguzzi sort ses premiers CD.

Paolo s'appelle en réalité Pablo. Mais sa maison de disque l'a convaincu de prendre un nom d'artiste. «Il y a tellement de Pablo en Amérique du Sud, la maison de disques préférait Paolo», a-t-il expliqué.

En 2001, il est sélectionné pour Sanremo. Depuis, il s'y est présenté cinq fois. L'an dernier, avec la chanson «Musica», il s'est classé sixième. La chanson est ensuite restée pendant cinq semaines en tête des charts officiels.

En 2008, avec «Grande», Paolo Meneguzzi s'est à nouveau classé au sixième rang. De par le monde, les chansons du Tessinois ont déjà obtenu sept distinctions en or et sept en platine.

Percer en Europe

Le chanteur se dit très fier de représenter la Suisse à l'Eurovision. Mais, à Belgrade, il défendra aussi des ambitions personnelles. «Je ne suis pas encore très connu en Europe du Nord et j'espère pouvoir élargir le cercle de mes fans», a-t-il annoncé.

Le succès n'est pas monté à la tête du trentenaire. On a même presque l'impression que le cirque du show business l'ennuie. Il se révèle amical et chaleureux et apprécie la discrétion et l'anonymat.

Autre confidence: le chanteur dit ne pas être religieux, mais il est croyant et prie tous les soirs. Il habite Lugano depuis peu de temps, mais se rend fréquemment à Polleggio (près de Biasca) dans les studios d'enregistrement de son producteur.

Célibataire convaincu

Paolo Meneguzzi chante l'amour et les sentiments. Mais le grand amour n'a pas encore fait son apparition dans la vraie vie. Le chanteur s'estime célibataire convaincu, malgré les sollicitations, et il ne veut pas (encore) s'engager.

Le candidat au concours Eurovision ne cache pas que le mariage malheureux de ses parents y est peut-être pour quelque chose. Le divorce avait été prononcé lorsqu'il avait 16 ans. «Ils n'étaient restés ensemble que pour moi», raconte-t-il.

Le jeune homme a pu maintenir un contact étroit avec ses parents. Il a dédié son album «Lei è», en 2003, à sa maman Loredana. «La Mamma», comme il dit, est à ce jour la femme la plus importante de son existence. Et son père son plus fidèle supporter.

swissinfo, Gerhard Lob, Lugano
(Traduction de l'allemand, Ariane Gigon)

PAOLO MENEGUZZI

Né le 6 décembre 1976 à Mendrisio.

Gagne le premier prix au Viña del Mar International Song Festival au Chili avec sa chanson «Aria, Ariò».

En 2001, il finit 7e au Festival de Sanremo, en Italie.

Son premier succès de vente en Italie date de 2002, avec la chanson «In nome dell'amore».

Le CD «Musica» est sorti en 2007. Jusqu'ici, c'est l'album le plus vendu du chanteur.

En 2008, il représente la Suisse à l'Eurovision de la chanson à Belgrade avec la chanson «Era stupendo».

Fin de l'infobox

EUROVISION SONG CONTEST

Les deux demi-finales du concours, comptant chacune 19 participants, ont lieu les 20 et 22 mai. Le Suisse Paolo Meneguzzi se produira le 22 mai.

Dix pays se qualifieront par demi-finale. La finale aura lieu le 24 mai. En outre, les chansons de la Serbie (gagnante en 2007), de l'Allemagne, de France, de Grande-Bretagne et de l'Espagne font partie de la finale (pays finançant une grande partie du concours).

La Suisse avait gagné en 1988 avec Céline Dion, à Dublin, et sa chanson «Ne partez pas sans moi».

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×