Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La littérature qui se joue des frontières

Des piles de livres, mais aussi beaucoup de choses à écouter cette année à Soleure.

(Keystone)

Avec l'auteure turco-suisse Günzin Kar, le slammeur Kutti MC, la littérature du Proche-Orient et bien d'autres choses, les journées littéraires de Soleure font exploser les frontières.

La 29e édition des Journées littéraires se déroule cette année du 18 au 20 mai, et s'adresse à un large public, féru de lecture, mais également disposé à écouter.

Lire, chacun peut le faire seul chez soi. A Soleure, le public viendra aussi pour écouter. Particulièrement dans la 'tente obscure', où des aveugles et des malvoyants guideront les spectateurs vers une expérience auditive où la force de l'imagination prend tout son sens.

C'est déjà la deuxième fois que Soleure présente ce programme alternatif, presque aussi riche que le programme principal, en collaboration avec la Fédération suisse des aveugles et malvoyants.

Sous le thème 'littérature dans l'obscurité', on pourra entendre les hymnes au football de Pedro Lenz et Wolfgang Bortlik, le rap a cappella des slammeurs Kutti MC et Timo Brunke, ou les chansons de Jacob Stickelberger.

Lectures pour les blessés du couple

«Il y a mille manières pour la littérature de sonder, d'élargir ou de dépasser les frontières», note en substance la commission de programmation. Il est ainsi prévu des discussions, des ateliers et des performances pour montrer à quel point sont mouvantes les limites entre les genres.

Les frontières géographiques seront aussi allègrement franchies, vers l'Afrique, le Proche Orient, la Turquie, l'Italie, la France, l'Allemagne... et même la Suisse latine

Güzin Kar, écrivain et cinéaste zurichoise d'origine turque, lira ainsi des passages de 'Ich dich auch', son 'roman à épisodes pour les blessés du couple', qui souligne avec un humour savoureux les petites faiblesses humaines dans le comportement amoureux.

D'une langue à l'autre

Pour la littérature, un des meilleurs moyens de passer les frontières, c'est la traduction.

Ainsi, Les Journées littéraires présenteront 'Young Swiss Writers', une anthologie destinée à faire découvrir au public anglophone des auteurs qui témoignent du dynamisme et de l'ouverture de la scène suisse alémanique contemporaine, comme Zoë Jenny, Peter Stamm, Milena Moser, Franco Supino ou Perikles Monioudis.

Dans la série 'Littérature du Proche Orient', Soleure a mis cette année le Liban à l'honneur, après l'Iran et la Jordanie.

Comme le note leur traducteur, les textes d'Iman Humaidan Junis, Hassan Dawud et Mohammad Abi Samra offrent «une écriture aux nombreuses facettes, insolente ou tranquille, conventionnelle ou moderne, à l'image d'un pays aux réalités aussi diverses».

Les inédits suisses

Tous ces passages de frontières – géographiques, entre les genres ou entre les arts – ne doivent pas pour autant faire oublier que Soleure présente avant tout l'actualité de la littérature suisse.

Ainsi, on pourra entendre des textes inédits d'auteurs renommés, comme Hugo Loetscher. Thomas Hürlimann livra également des extraits de sa nouvelle œuvre, ainsi que Peter Weber, déjà récompensé à Soleure, qui avait fortement impressionné la critique il y a 15 ans avec son premier roman 'Le faiseur de temps'.

Zoë Jenny présentera aussi du matériel inédit. A 23 ans, l'auteure bâloise publiait 'La chambre des pollens', un premier roman qui fait d'elle le nouvel enfant prodige des lettres suisses: plus de 100'000 exemplaires vendus, traduction en 21 langues.

C'était en 1997. Ses écrits suivants ont un peu déçu, mais on attendait tellement d'elle...

Et finalement, à l'enseigne d''OpenNet', les journées littéraires convieront les écrivains de demain sur la scène. Sur près de 350 textes soumis au jury, ce dernier en choisi trois en allemand, un en français et un en italien, pour leur usage innovant de la langue et l'expression originale.

Dimanche, leurs auteurs liront leurs textes en public, en présence du jury qui commentera ses choix:

swissinfo, Susanne Schanda
(Traduction de l'allemand: Marc-André Miserez)

Faits

Les 29e Journées littéraires de Soleure se tiennent du 18 au 20 mai.
Le programme offre 59 manifestations en 8 langues, dont 27 lectures dans l'obscurité.
Un film et une exposition de l'auteur et illustrateur français Frédéric Pajak sont également à voir.
67 auteures et auteurs, 9 traducteurs, 5 musiciens et 5 jeunes auteurs du réseau OpenNet sont également à l'affiche.

Fin de l'infobox

LES PRIX SCHILLER

Cette année, pour la première fois, la Fondation Schiller a choisi Soleure pour la remise de ses prix annuels.

Les lauréats se répartissent entre les quatre régions linguistiques du pays, et reçoivent 10'000 francs chacun.

En allemand, Thomas Hürlimann (pour 'Vierzig Rosen') et Christian Haller ('Trilogie des Erinnerns').

En français, José-Flore Tappy, pour 'Hangars' et l'ensemble de son œuvre.

En italien, Pietro De Marchi ('Replica') et Gilberto Isella ('Corridoio polare') se partagent le prix.

Et en romanche, Leo Tuor pour 'Settembrini – Veta e meinis'.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×