Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Deux vedettes de la télé en visite chez Duras

(RTS)

Anne et Jean-Marc Richard jouent leur rôle de frère et sœur dans «Agatha» de Marguerite Duras.

Présentée cet hiver avec beaucoup de succès au Théâtre de Vidy-Lausanne, la pièce fait l'objet d'une captation. Elle est diffusée ce vendredi soir sur TSR2.

Janvier 2004, le Chapiteau de Vidy ne désemplit pas. On y joue, à guichets fermés, «Agatha», pièce de Marguerite Duras que met en scène Jacques Malaterre et qu'interprètent Anne et Jean-Marc Richard.

Frère et sœur à la ville, ils le sont aussi sur scène où ils donnent chair aux deux personnages de Duras liés par un inceste qui ne dit pas son nom. Entendez par là une fraternité amoureuse qui parcourt la pièce à la manière d'une passion tragique, déjouant volontiers les codes de la morale bourgeoise.

Il n'en fallait pas tant pour appâter le public, attiré beaucoup plus par la personnalité des deux comédiens que par l'écriture de Duras. Car si Marguerite effraie le grand public, Anne et Jean-Marc l'ont, quant à eux, depuis longtemps conquis.

Double célébrité

Anne est devenue vedette du petit écran grâce à la série «Boulevard du Palais». Et le frère n'a rien à envier à sa sœur, lui qui campe avec aisance le rôle d'animateur à la Radio suisse romande (RSR), comme à la Télévision suisse romande (TSR), où il se distingue dans «La Poule aux oeufs d'or» et «Les coups de cœur d'Alain Morisod».

Coup de cœur aussi de l'employeur pour son animateur devenu, l'espace d'une représentation, comédien. Chantal Bernheim, responsable des programmes spectacle et Société au sein de la TSR, décide donc d'adapter «Agatha» au petit écran. Elle en confie la captation à Jacques Malaterre, qui a mis la pièce en scène, et qui est par ailleurs auteur de la série à succès «L'Odyssée de l'espèce».

Tout semble donc justifier la programmation de la pièce sur TSR2 le vendredi 7 mai. Justifier? Oui, le mot n'est pas inapproprié. Car comment expliquer qu'aucune pièce, même très réussie (et il y en a eu beaucoup à Vidy comme ailleurs), n'ait été jusqu'ici adaptée au petit écran, en Suisse romande?

Interrogée, Chantal Bernheim répond: «Soyons réalistes. Si ce spectacle a attiré les foules, c'est parce qu'il y avait dans la distribution Jean-Marc Richard, une vedette bien de chez nous. Sur la TSR, nous n'avons pas de case théâtre. Nous réalisons là notre première captation. Il nous fallait donc mettre toutes les chances de notre côté».

La TSR n'hésite pas à jouer ainsi sur la notoriété des deux acteurs et sur leur identité civile. «C'est la première fois qu'’Agatha’ est joué par de vrais frère et sœur», fait observer Chantal Bernheim.

Renforcer l’offre culturelle

Evénement exclusif, la diffusion de la pièce traduit la volonté de la TSR de renforcer son offre culturelle. La chaîne est en train de mettre sur pied une nouvelle grille de programmes qui occupera, à partir de la rentrée prochaine, la tranche horaire du dimanche après-midi.

La pièce de Duras marque ainsi le premier pas d'un renouveau. Elle inaugure également une collaboration entre la TSR et la COPAT (Coopération française de production des arts du théâtre) qui participe à la captation du spectacle.

«Si la COPAT accepte de renouveler l'expérience, nous sommes partants, explique Chantal Bernheim. Je suis sûre qu'il y aura d'autres événements». Un spectacle de Benno Besson par exemple?!

swissinfo, Ghania Adamo

Faits

«Agatha», de Marguerite Duras, avec Jean-Marc et Anne Richard, diffusé sur TSR2, le 7 mai à 21h.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.