Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les banques Raiffeisen insensibles à la crise des subprimes

Numéro trois du secteur en Suisse, les banques Raiffeisen ont à nouveau dégagé des résultats record en 2007. Leur bénéfice net grimpe de 7,1% sur un an à 701,3 millions de francs et leur perspective de croissance reste positive.

Avec 390 établissements autonomes et 3 millions de clients (+2,7%), le groupe Raiffesien a gagné des parts de marché dans ses activités de base l'an dernier. Sa croissance est largement supérieure à celle du marché.

Pour preuve, l'évolution du volume des hypothèques, plus de deux fois supérieure au marché. En 2007, elles ont atteint 94,3 milliards de francs, soit une progression de 7%. .

Grâce à l'afflux d'argent frais, les fonds de la clientèle ont eux aussi grimpé de 7% à 94,2 milliards de francs. Les fonds d'épargne et de placement ont par contre baissé de 2,3% à 60,9 milliards. Ce recul est néanmoins en dessous de celui de l'ensemble du marché.

L'insécurité des marchés financiers et les problèmes des grandes banques profitent aux banques Raiffeisen, qui n'ont aucune position dans le subprime. Elles ont connu un afflux d'argent, provenant principalement d'investisseurs institutionnels. La prudence traditionnelle de la maison explique cette situation.

La croissance devrait se poursuivre durant l'exercice en cours vu la conjoncture actuelle. La banque prévoit des progressions au-dessus du marché dans le volume des hypothèques et des fonds d'épargne. Le but est aussi de se renforcer auprès des
petites et moyennes entreprises.

Raiffeisen, qui a ouvert 18 succursales en 2007 dont la moitié dans la région de Zurich, prévoit une douzaine de nouvelles filiales cette année. Le groupe voit un fort potentiel de développement dans les zones urbaines.


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×