Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un rouge moins vif pour la banque centrale

La Banque nationale suisse (BNS) a finalement essuyé une perte nette moins importante que prévu au premier semestre 2010. Elle a atteint 2,8 milliards de francs, alors que l'institut d'émission monétaire tablait initialement sur un montant d'environ 4 milliards.

Cette plongée dans le rouge s’explique par les pertes de change sur les placements en euros, en raison des interventions de la BNS ce printemps pour atténuer la valorisation du franc vis-à-vis de la monnaie unique européenne.

Le renforcement du franc face à l'euro a entraîné des pertes de change pour plus de 14 milliards de francs, indique vendredi la BNS. Les positions en monnaies étrangères ont accusé une perte de 11,3 milliards de francs, contre un profit de 2,4 milliards un an plus tôt.

Mais l'augmentation du prix de l'or, surtout au 2e trimestre, et les revenus tirés des placements en devises ont permis de contenir la perte «dans certaines limites», précise la banque centrale.

La hausse du prix du métal jaune a engendré une plus-value de 6,8 milliards de francs. Le fonds de stabilisation (StabFund) qui abrite les actifs illiquides d'UBS a de son côté contribué à hauteur de 1,3 milliard de francs au résultat semestriel, profitant du redressement des marchés.

Malgré cette perte semestrielle, la BNS procédera comme prévu à la redistribution annuelle de 2,5 milliards de francs de ses bénéfices à la Confédération et aux cantons.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×