Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Grand prix pour le Grand Muveran

Changement de mains pour «Le Grand Muveran» (photo SP).

Une toile de Ferdinand Hodler a été vendue lundi plus d'un million et demi de francs lors d'une vente aux enchères de la maison Sotheby's à Zurich.

Un beau prix, qui ne constitue néanmoins pas un record en matière d'art suisse.

Deux fois par année, Sotheby's Zurich organise une vente aux enchères exclusivement constituée d'œuvres suisses. Celle de ce mois de mai incluait des artistes tels que Gustave Diday, Giovanni Segantini, Albert Anker, Frank Buchser, Otto Fröhlicher ou Cuno Amiet.

Et Ferdinand Hodler, dont on a célébré en mars le 150e anniversaire de la naissance, Ferdinand Hodler dont «Le Grand Muveran» est parti pour la somme très honorable de 1.534.000 francs. Un chiffre exceptionnel, mais pas un record pour autant.

Selon Urs Lanter, expert en art suisse de la maison Sotheby's, un autre paysage de Hodler avait été vendu à environ 4 millions en 1997, et certaines œuvres de Félix Valloton ont déjà atteint les 2 à 3 millions de francs.

Longue histoire

«Le Grand Muveran» a été créée en 1912 lors d'un séjour du peintre bernois à Chesières, près de Villars, dans le Canton de Vaud. Cette huile (64 x 87 cm)évoque le massif alpin à l'aube.

Son dernier propriétaire était un collectionneur romand. Il avait acquis la toile en 1937 dans une galerie à Francfort. Mais... il est apparu plus tard que l'œuvre avait précédemment été volée.

La vente de lundi a pu se faire après que le collectionneur romand a conclu avec les héritiers du propriétaire spolié un accord sur le droit de propriété, sur la base d'une valeur estimée entre 1,3 et 1,6 millions de francs.

Hit-parade

La vente de lundi s'est achevée sur un total de 4'032'237 franc. Selon Urs Lanter, ces ventes helvétiques de Sotheby's sont fréquentées surtout par des acheteurs privés. Des Suisses, mais également des étrangers, notamment français et américains.

Actuellement, quel serait, sur un plan financier et donc pas nécessairement artistique, le «hit-parade» des peintres suisses? «Ferdinand Hodler, Félix Valloton, Cuno Amiet, Albert Anker et Giovanni Segantini», répond-il.

De là à savoir si le prix de leurs œuvres va encore augmenter ou non, l'expert de Sotheby's préfère ne pas s'avancer...

swissinfo, Bernard Léchot

En bref

- Ferdinand Hodler est né à Berne en 1853 et décédé à Genève en 1918.

- Il est célèbre pour ses paysages («Le Lac Léman vu de Chexbres», 1895, «Lac près de Montana, 1915) mais aussi ses scènes de genre («L'Atelier d'horlogerie», 1879).

- On lui doit aussi de grandes compositions allégoriques et angoissées («Eurythmie», 1895, «La Nuit», 1889-1890 et des peintures murales monumentales («La Retraite des Suisses après la bataille de Marignan», 1896-1900).

- Son œuvre, à la croisée de diverses tendances (romantisme, symbolisme, expressionnisme), est largement plus cotée dans les pays germaniques et anglo-saxons que francophones.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×