Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suise, SIX, s'est maintenue à flot mardi.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le vert mardi, passant l'épaule en fin de séance. L'indice Swiss Market Index (SMI), regroupant ses principales valeurs, a clôturé en hausse de 0,21%, à 9127,61 points.

Le Swiss Leader Index (SLI), entravé par une série de versements de dividendes, a égaré 0,10% à 1438,63 points et le SPI a récupéré 0,24% à 10'371,65 points. Sur les 30 valeurs vedettes, gagnants et perdants se sont équilibrés.

Aux Etats-Unis, les doutes croissent à propos de la politique du président Donald Trump. Sa manière d'agir lors du limogeage du patron du FBI ou sa façon de traiter des informations sensibles des services secrets ont pesé sur le dollar, selon un négociant en devises. Après de décevantes données sur le commerce de détail vendredi, on se demande si l'économie américaine sera en mesure d'effacer le faible premier trimestre aussi facilement que cela a été le cas par le passé.

Lanterne rouge du tableau SMI/SLI, UBS a abandonné 2,1% à 16,25 francs. Le fonds souverain singapourien GIC a annoncé mardi s'être débarrassé à perte de près de la moitié de sa participation dans la banque, où il avait investi au début de la crise financière. UBS avait indiqué lundi soir que GIC voulait revendre 2,4% du capital-actions.

Le fonds a précisé que sa participation a baissé à 2,7% de 5,1%. Il s'est dit "déçu" par ses pertes mais explique que la situation a changé depuis son entrée au capital de la banque et qu'il lui faut désormais investir ailleurs. Lundi, l'action UBS avait perdu 1,3% à 16,61 francs.

Dans le sillage d'UBS, Credit Suisse a perdu 1,7% et Julius Bär 1,1%. Sonova (+2,1%) a mené à terme son échappée victorieuse en solitaire. Le fabricant d'appareils auditifs a publié ses résultats pour l'exercice 2016/17 clos fin mars. Les ventes ont nettement augmenté grâce aux acquisitions, alors que les bénéfices n'ont pas tout à fait tenu le rythme.

Dans les assurances, Zurich Insurance a pris 0,7%. Swiss Re a par contre cédé 0,1%, Swiss Life 0,5% et Bâloise 0,1%. Le groupe technologique ABB et le bon de participation Schindler ont tout deux gagné 0,4%. Richemeont a perdu 0,4%, Swatch également.

Dans le camp des poids lourds défensifs, Novartis a baissé de 0,3%. Roche (+0,9%) et surtout Nestlé (+1,2%) ont en revanche largement contribué à l'embellie sur le SMI. Vifor Pharma s'est offert 0,9%.

Sur le marché élargi, Orascom DH (-7,7%) a fait état d'une baisse de chiffre d'affaires au 1er trimestre, mais il a réduit nettement sa perte nette. La veille, l'action avait bondi de 13%. HBM (-2,6%) a publié ses résultats définitifs. Comme annoncé précédemment, le bénéfice net a fortement augmenté.

Santhera (+7,0%) et Kuros (-1,4%) ont publié des informations. Le premier revendique un succès d'étape dans le développement du Raxone. Le second prépare la commercialisation de ses premiers produits et prévoit une levée de fonds de jusqu'à 20 millions de francs.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS