Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

S'il fallait considérer la langue parlée par les candidats à l'asile, cela contredirait le principe de la répartition équilibrée, explique le Secrétariat d'Etat aux migrations (photo symbolique).

Keystone/DPA dpa-Zentralbild/Z1003/_JENS BÜTTNER

(sda-ats)

En Suisse, les demandeurs d'asile habitant une région dont ils comprennent la langue ont 15% de chances supplémentaires de trouver du travail dans les deux ans. Une étude de l'Université de Lausanne remet en cause la clé de répartition des requérants dans les cantons.

Celle-ci ne tient pas compte de la langue, mais du poids démographique de chaque canton. S'il fallait considérer la langue parlée par les candidats à l'asile, cela contredirait le principe de la répartition équilibrée, explique le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

Lorsque les demandeurs maîtrisent une langue nationale, il s'agit généralement du français ou de l'italien, et non de l'allemand: les cantons romands et le Tessin se verraient donc attribuer un nombre disproportionnellement élevé de requérants. En outre, la répartition dans les 26 cantons prendrait beaucoup plus de temps, d'après le SEM.

Avec la clef utilisée par la Confédération, un demandeur d'asile parlant allemand a environ 70% de chances d'être placé dans un canton alémanique, alors qu'une personne de langue française aura à peine une chance sur quatre de vivre dans un canton francophone. Quant à un demandeur d'asile italophone, il aura moins de 5% de chances d'être installé au Tessin.

Le SEM souligne par ailleurs qu'en répartissant les demandeurs d'asile de manière aléatoire, l'on évite de concentrer dans une seule région les citoyens originaires d'un même pays.

Reprise lundi par le Tages-Anzeiger et le Bund, l'étude de Daniel Auer (du Pôle de recherche NCCR) met en évidence l'importance des cours de langue dans l'intégration professionnelle. Ils permettent de compenser quelque peu les effets de la répartition actuelle.

http://nccr-onthemove.ch/wp_live14/wp-content/uploads/2017/01/nccrotm-WP11-Auer-Language-Roulette.pdf

ATS