Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse, qui a fini dans le rouge jeudi, va probablement accueillir un nouveau titre à la cotation avec le pharmacien en ligne et grossiste pour cabinets médicaux Zur Rose (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a nettement perdu du terrain jeudi. Le SMI a terminé en recul de 0,73% à 8811,62 points. Le SLI a cédé 0,51% à 1394,51 points et le SPI 0,68% à 10'054,78 points. Sur les trente valeurs vedettes, 24 ont reculé et six avancé.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé qu'elle n'envisageait plus de baisse supplémentaire de ses taux directeurs, qui "resteront à leurs niveaux actuels sur une période prolongée", une légère inflexion de discours qui constitue un des premiers signes d'un futur durcissement de sa politique monétaire.

Elle s'est montrée plus optimiste sur la croissance économique de la zone euro pour les années à venir, estimant que les risques pesant sur son activité économique étaient désormais moins importants.

Au Royaume-Uni, plus de 47 millions de Britanniques sont appelés aux urnes jeudi pour des législatives anticipées cruciales en vue des négociations du Brexit, sur fond de menace terroriste.

Taux de chômage en recul

A New York, Wall Street évoluait proche de l'équilibre en début de séance. La veille, elle avait résisté à la dégringolade du pétrole et aux secousses politiques autour de Donald Trump, s'offrant même une petite hausse. "Les résultats des élections britanniques et le témoignage sur la colline du Capitole de l'ex-directeur du FBI ont aussi été largement anticipés", ont noté les courtiers de Charles Schwab dans une note.

En Suisse, le taux de chômage a reculé à 3,1% en mai, contre 3,3% le mois précédent. En outre, les prix à la consommation se sont étoffés de 0,2% sur un mois et de 0,5% en comparaison annuelle.

Nestlé et Swatch derrière

Lanterne rouge, Nestlé (-2,2%) a plombé l'indice. La société Ethical Coffee Company (ECC) a déposé le 1er février une plainte en dommages et intérêts contre Nestlé et Nespresso auprès du Tribunal de district de l'Etat américain du Delaware. Elle accuse le géant alimentaire de pratiques anticoncurrentielles.

Les autres poids lourds Novartis (-0,1%) et Roche (-0,4%) ont aussi perdu quelques plumes. Roche peine à se remettre de la chute observée ces derniers jours après la déception causée par les annonces faites dans le cadre du congrès oncologique Asco à Chicago.

La porteur Swatch (-2,2%) a fini juste devant Nestlé, sans information spécifique. L'autre valeur du luxe Richemont (-0,6%) a connu des pertes plus modérées.

CVS influence le résultat de Lindt

Lindt & Sprüngli (-1,5%) est sous pression depuis mercredi après-midi. La décision stratégique de la chaîne américaine de pharmacies CVS de bannir les douceurs riches en calories dans 800 de ses filiales, concernant notamment les chocolats du groupe de Kilchberg, explique ce repli, selon des courtiers.

Royal Bank of Canada a abaissé l'objectif de cours de Swiss Re (-0,3%), tout en confirmant "outperform". Les autres assureurs ont évolué en ordre dispersé, Swiss Life se délestant de 0,3% et Bâloise de 0,2%, alors que Zurich a grappillé 0,04%.

Aux bancaires, Credit Suisse (-0,3%) a réalisé pour la deuxième fois en un an et demi une augmentation de capital. Au total, 99,2% des droits de souscription ont été exercés pour des recettes nettes d'environ 4,1 milliards de francs, a indiqué la banque aux deux voiles mercredi soir. Credit Suisse prévoit de vendre les titres restants à la Bourse. UBS a cédé 0,8% et Julius Baer a gagné 0,3%.

Leclanché bondit

Dans le camp des gagnants, Adecco (+1,2%) signe la meilleure performance du jour, devant Aryzta (+0,8%) et les cycliques LafargeHolcim (+0,5%) et ABB (+0,4%).

Sur le marché élargi, le fabricant de batteries Leclanché a bondi de 7,8%. La société a reporté son assemblée générale annuelle à une date ultérieure en juillet. Elle a indiqué étudier plusieurs possibilités pour financer sa croissance et honorer son carnet de commandes bien rempli, notamment via une augmentation de capital.

La Bourse suisse va probablement accueillir un nouveau titre à la cotation. Le pharmacien en ligne et grossiste pour cabinets médicaux Zur Rose souhaite y faire son entrée encore cette année. L'introduction sur SIX Swiss Exchange devrait lui permettre de lever au minimum 200 millions de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS