Navigation

Près d'un tiers de nouvelles têtes au Conseil national

Du haut de ses 25 ans, Andri Silberschmidt (PLR/ZH) est le plus jeune des 60 nouveaux conseillers nationaux (archive). KEYSTONE/MANUEL LOPEZ sda-ats
Ce contenu a été publié le 21 octobre 2019 - 11:52
(Keystone-ATS)

Le Conseil national compte près d'un tiers de nouvelles têtes après les élections fédérales de dimanche. Ils sont soixante à faire leur entrée à la Chambre du peuple sur un total de 200 membres, soit 12 de plus qu'il y a quatre ans, selon un décompte de Keystone-ATS.

Il ne s'agit pas d'un record historique. En 1999, lorsque l'UDC avait passé de 14,9% à 22,5% de force électorale au National, le nombre de députés en herbe était de 77.

On compte parmi les nouveaux 33 femmes et 27 hommes. Leur moyenne d'âge est de 46 ans (49,9 ans en 2015). Le plus jeune est le libéral-radical zurichois Andri Silberschmidt (25 ans) et la plus âgée est la Genevoise Jocelyne Haller d'Ensemble à Gauche (65 ans). La plus jeune Romande est la Verte vaudoise Léonore Porchet (30 ans).

Sans surprise au vu de leur victoire retentissante, les Verts sont ceux qui totalisent le plus de bizuts: 17, soit l'équivalent du nombre de sièges supplémentaires remportés au National par rapport à 2015. Suivent les Vert'libéraux (10), le PS (9), le PLR (8), l'UDC (6) et le PDC (6) et le PBD (1), le PEV (1), l'UDF (1) et Ensemble à Gauche (1).

Pas de nouveaux dans sept cantons

Avec 9 nouveaux entrants à la Chambre du peuple, le canton de Zurich arrive en tête, devant ceux de Genève (7), d'Argovie (6), de Berne (6) et de Vaud (5). Ils sont 3 dans le canton de Neuchâtel, 2 dans celui de Fribourg et 2 en Valais. Sept cantons n'ont que des "anciens" conseillers nationaux: le Jura, Nidwald, Appenzell Rhodes-Extérieures, Schwyz, Bâle-Campagne, Glaris et Schaffhouse.

Au Conseil des Etats également, plusieurs de celles et ceux qui ont passé la rampe au premier tour n'ont jamais siégé à Berne. Il s'agit des verts Céline Vara (NE) et Mathias Zopfi (GL), des démocrates-chrétiens Charles Juillard (JU) et Heidi Z'graggen (UR), des socialistes Elisabeth Baume-Schneider (JU) et Eva Herzog (BS) et de l'UDC Jakob Stark (TG).

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.