Navigation

Sauter la navigation

Sous sites

Fonctionnalités principales

Découverte Espoir de nouveau traitement contre la tuberculose

La bactérie s'attrape par les particules de salive et s'attaque le plus souvent aux poumons. C’est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde et le résiste toujours plus aux antibiotiques. Des biochimistes de l’Université de Genève ont découvert un mécanisme qui ouvre la voie à de nouveaux traitements permettant de surmonter les résistances de la bactérie. 

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme ils l’expliquent dans un communiquéLien externe, les biochimistes ont donc observé l’infection in vitro et disséqué toutes les étapes qui permettent à la bactérie de se nourrir des lipides de son hôte. « Nous avons dès lors découvert que la mycobactérie est capable de reprogrammer la cellule infectée afin de détourner et attirer à elle toutes les réserves de graisse du macrophage, tant les gouttelettes de lipides que les membranes, et de s’en nourrir », précise Thierry Soldati.

Les chercheurs ont supprimé les gouttelettes de lipides de la cellule hôte, nourriture de prédilection de la bactérie, et ont découvert que celle-ci possède un plan B qui lui permet de compenser ce manque en puisant les lipides présents dans les membranes de l’hôte. Ceci démontre que cette diète de lipides est probablement indispensable à la survie de la bactérie.

«Nous savons à présent que le bacille est extrêmement “accro” à cette nourriture riche en graisse. Notre objectif est donc aujourd’hui de trouver le moyen de l’affamer en le privant de son accès à ces réserves de graisse présentes dans nos macrophages. Il s’agira de cibler les enzymes du bacille pour les rendre inaptes à l’absorption des lipides », précise Caroline Barisch dans le même communiquéLien externe.

Cette découverte ouvre donc la voie à de nouvelles possibilités de traitements qui permettraient de contrer les souches résistantes aux antibiotiques.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Même si la lutte contre la tuberculose a fait d’importants progrès – 43 millions de vies sauvées depuis 2000 – chaque jour, plus de 4000 personnes meurent de cette maladie infectieuse, selon l’OMSLien externe.

Six pays totalisent 60% des cas, avec l’Inde en tête, suivie de l’Indonésie, de la Chine, du Nigéria, du Pakistan et de l’Afrique du Sud.

Mettre un terme à l’épidémie de tuberculose d’ici à 2030 fait partie des cibles pour la santé dans les objectifsLien externe de développement durable adoptés par l’ONU.

 

 

swissinfo.ch/fb avec la RTS (téléjournal du 1'2'17)

×