Navigation

Zoom sur les préoccupations des Suisses de l’étranger

L’Europe reste le continent de prédilection des Suisses de l’étranger

En 2020, le nombre d'expatriés suisses a continué d'augmenter, mais un peu moins que les années précédentes, probablement en raison de la pandémie. Keystone / Laurent Gillieron

De nouvelles statistiques affinent le portrait-robot des Suisses vivants à l’étranger. Pour l’essentiel, la situation reste stable: les Suisses expatriés résident essentiellement en Europe, en particulier en France. Les chiffres 2020 livrent toutefois une information inédite: l’air extérieur semble particulièrement bien profiter aux centenaires.  

Ce contenu a été publié le 30 mars 2021 - 16:00
swissinfo.ch, Keystone-ATS

Selon la dernière statistiqueLien externe des Suisses de l’étranger de l’Office fédéral de la statistique (OFS), plus d’un Suisse sur dix vivait en dehors des frontières nationales à la fin 2020. Plus précisément, 776'300 ressortissants suisses étaient inscrits auprès d’une représentation suisse à l’étranger, soit une hausse de 0,7% par rapport à 2019.

Kai Reusser / swissinfo.ch

À noter que parmi eux, 207'375 sont inscrits sur les registres électoraux et peuvent donc participer aux votations et aux élections en Suisse.

Pas trop loin de la mère patrie

La répartition géographique reste la même au fil des ans. La grande majorité des Suisses de l’étranger (63%) résident sur le continent européen. Les effectifs ont même augmenté sur le Vieux Continent par rapport à 2019.

Et quand on dit «Europe», il faudrait avant tout dire «pays voisins». Sur les 490'800 Suisses vivant en Europe, 200'900 étaient établis en France, qui reste le pays qui accueille le plus de Suisses au monde. Viennent ensuite l’Allemagne (94'600 personnes), l’Italie (50'200), le Royaume-Uni (37'700) et l’Espagne (24'500).

En dehors de l’Europe, le continent préféré des Suisses est l’Amérique (24% des expatriés). Quant aux pays extra européens les plus prisés, ce sont les États-Unis (81'300 personnes), le Canada (40'600), l’Australie (25'700) et Israël (21'400).

Davantage de seniors

Enfin, les statistiques nous en apprennent un peu plus sur la composition de cette communauté des Suisses de l’étranger, notamment en matière d’âge. À la fin 2020, un peu plus d’un cinquième d’entre eux (21,1%) étaient des mineurs de moins de 18 ans. Mais ce sont les adultes en âge de travailler, c’est-à-dire de 18 à 65 ans, qui forment l’essentiel de la communauté (56,7%).

Avec 172'500 personnes, le groupe des plus de 65 ans représente 22,2% des membres de la Cinquième Suisse. La hausse est particulièrement marquée pour ce groupe, qui a progressé de 2,8 points de pourcentage par rapport à 2019.

Fin 2020, on dénombrait par ailleurs dans ce groupe des «seniors» 662 centenaires, ce qui représente un rapport de 9 centenaires pour 10'000 Suisses de l’étranger. À l’intérieur des frontières nationales, ce rapport ne s’élève qu’à 2 pour 10'000 dans la population suisse.

Enfin, on dénombre davantage de femmes que d’hommes parmi les Suisses de l’étranger, avec respectivement 54% et 46% en 2000.

Statistique des Suisses de l’étranger

Cette statistique dénombre chaque année les citoyens suisses qui n’ont pas leur domicile en Suisse et qui sont inscrits auprès de la représentation compétente suisse à l’étranger (ambassades, consulats généraux). Les données sont collectées par le réseau consulaire.

End of insertion
Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.