Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La maladie de la langue bleue atteint la Suisse

Pour les protéger de l'insecte qui transmet la maladie, les vaches doivent rentrer à l'étable avant le crépuscule.

(Keystone)

Six bovins d'une ferme du canton de Bâle ont été infectés par le virus de la maladie de la langue bleue. L'un d'entre eux a dû être abattu. Ce sont les premiers cas décelés en Suisse.

Ce mal touche exclusivement les ruminants et ne se transmet pas à l'homme. Les autorités ont défini une zone de protection de 20 kilomètres autour de la ferme concernée.

La maladie a frappé une exploitation bovine de Bettingen, une des deux communes du canton de Bâle-Ville à se trouver sur la rive nord du Rhin, proche de la frontière allemande.

Six animaux sur les 19 têtes que compte l'exploitation ont été testés positifs, a indiqué dimanche l'Office vétérinaire Fédéral (OVF). Mais seule une génisse a développé jusqu'ici les symptômes de la langue bleue et a dû être abattue. La maladie peut toutefois se déclarer deux ou trois semaines après la contamination.

Même si la langue bleue est inoffensive pour l'homme, la viande des animaux infectés n'est pas utilisée et leurs carcasses sont éliminées, a expliqué le vétérinaire cantonal de Bâle-Ville, Markus Spichtig. La couverture des dommages pour les éleveurs concernés est assurée à hauteur de 90% par la Confédération.

Zone de protection

Dès lundi, une zone de protection de 20 kilomètres a été définie autour de la ferme. Elle touche donc également la France et l'Allemagne. Les ruminants qui y vivent ne pourront pas quitter le secteur sauf pour être directement conduits à l'abattoir. Il n'y aura par contre pas de restriction de mouvement à l'intérieur de la zone.

Des mesures seront également prises pour limiter la propagation de la langue bleue à l'intérieur de la zone. Il s'agit notamment de protéger les animaux du moucheron vecteur de la maladie en rentrant les bêtes à l'étable au crépuscule, indique l'OVF.

Plusieurs pays touchés

Venue du sud, la langue bleue sévit actuellement en Allemagne, en Belgique, aux Pays.Bas, dans le nord de la France, au Luxembourg, en Grande-Bretagne, au Danemark et au Portugal. Elle a fait son apparition en Europe en 2006.

En Allemagne, les autorités du Land de Bade-Wurtemberg ont signalé ce week-end de fortes suspicions de foyers à Lörrach, tout près de la frontière suisse et à quelques kilomètres à peine de Bettingen.

Etant donné l'avancée de la maladie depuis plusieurs semaines, il faut s'attendre à de nouveaux foyers en Suisse dans les jours à venir, estime l'OVF.

swissinfo et les agences

En bref

La langue bleue est une maladie virale qui touche les ruminants comme les bovins, les moutons et les chèvres. Elle n'est pas contagieuse d'un animal à l'autre et reste inoffensive pour l'homme. Elle est transmise par un petit moucheron.

Les symptômes sont l'hypersalivation, les oedèmes à la tête et les lésions autour de la cavité buccale. Ils apparaissent entre 4 et 20 jours après l'infection. Le premier cas découvert ce week-end en Suisse est dû à un virus agressif de type 8. Il provoque l'apparition de la maladie chez un tiers environ des animaux infectés

La maladie de la langue bleue est répandue surtout dans les pays chauds et humides, dont le climat est favorable à l'insecte qui en est le vecteur. Depuis quelques années toutefois, elle tend à se répandre en Europe.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.