Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'organe législatif de La Praz a dit non jeudi soir au parc éolien du Mollendruz (VD) donnant un sérieux coup de frein voire stoppant le projet. Les deux autres communes concernées ont, elles, donné leur aval (photo symbolique).

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Le projet éolien du Mollendruz (VD) est fort compromis. Jeudi soir, les organes délibérants de Mont-la-Ville, Juriens et La Praz devaient se prononcer sur le sujet. Les deux premiers ont dit "oui", le dernier "non".

Les législatifs des trois communes devaient se prononcer sur la levée des centaines d'oppositions au projet, indique vendredi Paysage-Libre Vaud. Et le résultat semble même avoir surpris l'association qui précise que "contre toute attente", La Praz a refusé le projet.

De l'avis des anti-éoliens, le parc du Mollendruz est désormais KO, puisque les trois communes devaient l'accepter. "Il n'y aura donc pas besoin de recours de la part des opposants", se réjouit Paysage-Libre Vaud. Mais de rester prudent: "même les projets refusés ou abandonnés peuvent renaître de leurs cendres".

Des plans B, C, D

Pierre Dessemontet, municipal yverdonnois des Energies, semble d'ailleurs vouloir encore y croire. "On ne sait pas encore vraiment si le projet est mort, il est trop tôt pour le dire. On va encore essayer de trouver des plans B, des plans C, des plans D, des plans E pour essayer de voir comment nous réussissons finalement pour notre ville la transition énergétique", a-t-il déclaré au micro de la RTS.

Elaboré depuis 2009, le projet du parc éolien du Mollendruz prévoit douze hélices. Il est mené par Energie Naturelle Mollendruz SA, soit les communes de Juriens, Mont-la-Ville, La Praz, Vaulion et Yverdon-les-Bains, ainsi que les services d'électricité de la ville de Zurich.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS