Navigation

Un requérant d'asile succombe à un malaise

Un requérant d'asile frappé d'expulsion est mort mercredi soir à l'aéroport de Zurich. Âgé de 29 ans, ce Nigérian avait entamé une grève de la faim pour protester contre son renvoi. Il a succombé à un malaise peu après avoir été ligoté de force en vue de son retour en vol spécial.

Ce contenu a été publié le 18 mars 2010 - 12:30

L'Office fédéral des migrations (ODM), qui n'était pas entré en matière sur la demande d'asile du malheureux, «déplore cet accident tragique». Le vol a été annulé. L'ODM a en outre décidé de supprimer tous les vols spéciaux d'expulsion jusqu'à nouvel avis.

Dénoncé pour trafic de drogue, l’homme devait être renvoyé de force vers Lagos en compagnie de 15 autres détenus frappés d'expulsion. Tous avaient préalablement refusé de quitter le pays. Dans un tel cas, les personnes expulsées sont ligotées pour des raisons de sécurité, rappelle la police zurichoise.

Rapidement alertés, les sauveteurs ont tenté réanimer le requérant d'asile, en vain. L'homme est décédé dans l'enceinte de l'aéroport. Les agents l'avaient détaché après avoir constaté qu'il présentait des «problèmes de santé», précise la police. Le Nigérian avait arrêté de s'alimenter depuis plusieurs jours.

Le Ministère public zurichois a ouvert une enquête sur les circonstances exactes de la mort du requérant d'asile. L'institut médico-légal du canton est chargé d'autopsier le corps. Les autres personnes qui devaient être expulsées mercredi soir ont été ramenées dans les cantons où ils sont détenus.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.