Alibaba reçoit le feu vert de Pékin pour créer sa banque privée

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, qui a récemment réalisé une entrée fracassante à Wall Street, a reçu un feu vert officiel pour établir une banque privée. Le groupe sera l'actionnaire majoritaire de cet établissement.

Alibaba détiendra 30% des parts d'une banque basée dans la province du Zhejiang, dans l'est du pays, a indiqué lundi la Commission chinoise de régulation du secteur bancaire (CBRC). C'est là que le groupe possède justement son siège social.

Désireux de diversifier ses activités au-delà du commerce en ligne, Alibaba avait lancé en juin 2013 un attractif produit d'investissement, Yu'ebao ("Trésor en surplus"), offrant des taux de rentabilité bien supérieurs aux dépôts bancaires dans le pays.

Montant record

Proposé aux usagers de son système de paiement électronique Alipay, Yu'ebao a convaincu plus de 100 millions de clients, qui y ont placé en l'espace d'un an quelque 580 milliards de yuans (89 milliards de francs).

Parmi les autres actionnaires de cette nouvelle banque privée se trouvent le conglomérat Fosun (25%), l'équipementier automobile Wanxiang (18%) et la firme d'investissement Yintai (16%), a précisé la CBRC.

En intégrant Wall Street mi-septembre, Alibaba a levé un montant record de 25 milliards de dollars, faisant de son fondateur Jack Ma la première fortune de Chine et offrant au groupe les moyens de poursuivre la frénésie d'acquisitions entamée avant ses premiers pas boursiers.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article