Deux festivals technos se disputent Lausanne

Laurent Garnier (archive) va présenter son nouveau concept live en première mondiale à Lausanne. Keystone

En ce week-end prolongé de l’Ascension, la musique de danse électronique est à l’honneur à Lausanne. D’un côté, le Festival Atlantis avec une programmation ambitieuse et généraliste. De l’autre, celui du Movement Clubbing avec un programme plus ciblé.

Ce contenu a été publié le 31 mai 2000 - 10:57

Mais pourquoi donc deux festivals technos sont organisés au cœur de la même capitale vaudoise, à une période parfaitement identique, soit du mercredi soir au dimanche matin?

Certes, le Loft et le D!Club avaient collaboré avec Atlantis, lors des éditions précédentes. Mais cette année, les deux clubs exigeaient une trop importante manne aux organisateurs d’Atlantis. Les deux parties n’ont pas réussi à trouver un terrain d’entente.

C’est ainsi que le différend financier a engendré un nouveau festival de musique électronique «Movement Clubbing 00», créé, cette année, par les responsables du Loft et du D!Club.

Au-delà des conflits de gros sous, cette crise a le mérite de mettre à jour la fracture qui sépare deux manières d’envisager l’organisation des soirées technos. Atlantis est la résultante de la collaboration entre les Romands du label Apache et les Zurichois d’Energy, grands ordonnateurs des raves parties.

Le festival concurrent - Movement Clubbing 00 - table sur 10 000 amateurs. Son budget ne dépasse pas 60 000 francs. Alors qu’Atlantis, lui, escompte 20 000 entrées pour une enveloppe budgétaire de 500 000 francs.

Les organisateurs d’Atlantis ont en effet programmé une impressionnante brochette de vedettes. De Paul Oakenfold à David Morales, en passant par Jeff Mills, Goldie, Louis Vega et Laurent Garnier. Ce dernier présentera d’ailleurs son nouveau concept live en première mondiale.

«Atlantis souhaite se profiler à l’image de ce que fut le «Montreux Festival» à ses débuts, dans sa promotion du jazz, nous confie Igor Blaska, coorganisateur du festival. Mais avec d’entrée, une large variété de styles musicaux: du french touch à la house, en passant par la techno, la progressive et la trance».

La 7ème édition d’Atlantis aura pour nouveaux cadres le MAD, dans la vallée du Flon; la salle du Métropole, (juste au-dessus); et, le bord du lac Léman, dans l’ancienne Voile d’Or, nouvellement appelée l’Amnesia.

Le Mouvement Clubbing 00, lui, s’offre plus modestement des artistes comme Aztec Mystic, Kevin Saunderson et Mandrax, le roi de la house lausannoise. Ces artistes s’exécuteront, bien entendu, au Loft et au D!Club.

Emmanuel Manzi

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article