2009 laisse un goût amer au pays du chocolat

Pour la première fois depuis six ans, les fabricants suisses ont vu leur ventes reculer en 2009. Les quantités vendues ont fondu de 5,9% et le chiffre d'affaires de 6,4%. Crise oblige, les gourmands se sont plus souvent rabattus sur les douceurs bon marché et ont consommé moins: chaque Suisse a mangé en moyenne 11,7 kilos de chocolat, soit 7 tablettes de moins que l'année précédente!

Ce contenu a été publié le 10 février 2010 - 11:01

La branche a souffert tant dans le domaine des exportations que sur le marché interne, a annoncé mercredi l'association faîtière Chocosuisse. Les 18 fabricants suisses ont écoulé 174’109 tonnes pour un chiffre d'affaires de 1,7 milliard de francs. Plus de 60% de la marchandise est destinée à l'étranger.

Malgré les bons chiffres des vacances de Noël et de Pâques, les ventes en Suisse ont reculé de 2,7%. Chocosuisse invoque le mauvais climat de consommation en 2009, les températures printanières élevées et la baisse de la fréquentation touristique pour expliquer cette évolution.

La part des chocolats d'importation dans la consommation suisse a augmenté. Elle s'est élevée à 33,6%, alors qu'elle se situait à 30,9% l'année précédente. Pour l'association faîtière de la branche, les importations de chocolats étrangers bon marché ont sans doute joué un rôle dans cette progression.

Les exportations ont souffert. La crise et la force du franc suisse ont pesé sur la marche des affaires. Les ventes à l'étranger ont chuté de 5,2% en volume et de 9,9% en valeur.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article