Navigation

Skiplink navigation

La faillite de Swiss Space Systems fait des dégâts

Fournisseurs et employés impayés ou clients non-remboursés, le crash de la société active dans l’aérospatiale Swiss Space Systems inquiète. La start-up vaudoise avait le projet d’organiser des vols en apesanteur. Malgré la faillite, son patron Pascal Jaussi continue d’affirmer que les vols auront lieu.

Ce contenu a été publié le 23 janvier 2017 - 08:37

«Quand on vous répète toujours la même chose et que, depuis une année, on attend toujours, on ne peut plus croire ce genre de personne.» Pierre-Alexandre, ingénieur, a travaillé pendant près d’une année sans salaire pour Swiss Space Systems (S3), dont la faillite a fait l’objet d’un feuilleton à rebondissement. 

Beaucoup ont crû au potentiel de la start-up. C’est aujourd’hui la désillusion.

Contenu externe

 

Pascal Jaussi continue à affirmer, dans le Matin Dimanche, que les vols auront lieu et présente un projet de sauvetage par une filière croate. Reste un mystère: le patron de S3 prétend avoir été agressé dans une forêt durant l’été 2016. Une enquête est en cours. 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article