Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Elimination choc de Roger Federer

Roger Federer (à dr.) félicite son vainqueur Andy Murray.

(Keystone)

Pour la première fois depuis... 2004, Roger Federer doit quitter un tournoi sans avoir passé le cap du premier tour.

Après une pause de cinq semaines, le Bâlois a été battu lundi au tournoi de Dubaï, dont il détenait le titre, par le Britannique Andy Murray sur le score de 7-6 3-6 4-6.

Déjà vainqueur de deux tournois cette année et joueur le mieux classé à ne pas figurer parmi les têtes de série, Andy Murray (ATP 11) était bien l'adversaire le plus redoutable que Roger Federer pouvait affronter pour son retour aux affaires.

Excellent contreur, le droitier de Dunblane s'est montré impérial sur son service: il ne concédait pas la moindre balle de break, remportant 91% des points disputés derrière sa première balle.

«Roger reste sans aucun doute le meilleur joueur du monde. Mais le plus important est de croire en ses chances au moment de l'affronter. Je parviens à élever mon niveau de jeu à chacun de nos duels», lâchait l'Ecossais de 20 ans.

Vainqueur à l'arraché d'une première manche dans laquelle il écarta une balle de set à 5/6 dans le jeu décisif, Federer n'a en revanche pas su élever son niveau de jeu. Et alors qu'il se disait en grande forme samedi dernier, il n'a pas non plus semblé parfaitement affûté sur le plan physique.

Federer «rouillé»

«Je me suis senti 'rouillé'. Normalement je parviens à me sortir de ce genre de situations, mais j'ai commis trop de fautes. Mon coup droit était très mauvais, et je ne peux pas le battre sans coup droit. Je lui ai offert trop de points», a expliqué Federer.

Lequel a manqué le coche sur ses deux premiers jeux de retour de la manche finale en commettant à chaque fois une faute de revers à 30/30. Murray réussissait le break décisif dans le 5e jeu, profitant de deux doubles fautes.

Roger Federer n'avait plus été battu dans un 1er tour depuis le mois d'août 2004 à Cincinnati.

L'homme aux 12 titres du Grand Chelem a, surtout, perdu deux matches de rang pour la deuxième fois en quatre mois puisqu'il avait été dominé au 3e tour du Masters Series de Paris-Bercy puis dans son premier match de la Masters Cup en novembre. Une telle mésaventure ne lui était pas arrivée une seule fois depuis 2003...

Toujours numéro un

Malgré cette défaite, Federer conservera sa place de numéro un mondial lundi prochain. Rafael Nadal se retrouvera certes à 125 points du Bâlois au classement technique s'il conquiert le titre samedi. L'Espagnol devra cependant encore défendre 2275 points avant Roland-Garros, alors que Federer n'avait conquis que 1005 points l'an dernier durant la même période.

Le Bâlois va désormais se remettre au travail afin de préparer les Masters Series d'Indian Wells et Miami, qu'il disputera après avoir affronté Pete Sampras le 10 mars au Madison Square Garden.

«Je jouais de mieux en mieux à l'entraînement avant ce tournoi, soulignait-il. Je donne toujours le meilleur de moi-même, mais il est difficile de faire mieux que ton maximum. Cette défaite me permettra de m'entraîner plus, même si j'aurais préféré jouer des matches supplémentaires. Je ne peux qu'espérer que tout se passera pour le mieux à Indian Wells.»

Wawrinka craque

Stanislas Wawrinka a pour sa part subi une défaite mortifiante face au Tchèque Jan Hernych, un joueur qui n'avait remporté jusque-là qu'un seul match cette année dans un tableau final, à Heilbronn dans un Challenger.

Le Vaudois a pourtant semblé en mesure de renverser la vapeur. Il était toutefois incapable de conserver son break d'avance dans un deuxième set où il mena 4-1.

Stan, qui concédait les cinq derniers jeux du match alors qu'il mena pourtant 40/0 sur son service à 4-4, a payé cher son manque d'efficacité sur sa deuxième balle de service (45% de points gagnés).

Le finaliste du dernier tournoi de Doha n'a pas non plus brillé à la relance: il ne s'offrait que deux balles de break (toutes les deux converties), face à un joueur pourtant incapable d'armer le moindre ace dans cette partie.

swissinfo et les agences

Toujours numéro un

Malgré sa défaite au 1er tour du tournoi de Dubaï, dont il détenait le titre, Federer, 27 ans, reste numéro un mondial du classement de l'ATP.

En 2007, il a gagné 8 tournois: l'Open d'austalie, Dubaï, Hambourg, Wimbledon, Cincinnati, l'US Open, le Swiss Indoors de Bâle et le Masters de Shanghai.

Il s'est incliné 4 fois en finale: à Monte Carlo, à Roland Garros, à Montréal et à Madrid.

Depuis le début de sa carrière, il a gagné 53 titres en simple, en 549 matches gagnés pour 134 perdus.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×