Hong Kong va abattre 6000 porcs après la détection d'un premier cas de peste porcine africaine dans un abattoir près de la frontière avec la Chine, a-t-on indiqué vendredi de source officielle.

"Tous les porcs de l'abattoir concerné seront abattus afin de diminuer le risque de propagation du virus", a déclaré Sophia Chan, responsable du département Alimentation et Santé de la ville. Elle a précisé avoir ordonné des mesures de nettoyage et désinfection.

Le porc contaminé avait été importé d'une ferme située dans la province chinoise de Guangdong (sud), a-t-elle précisé. La viande de porc est un aliment de base dans la cuisine chinoise. Hong Kong importe quotidiennement 4000 porcs vivants depuis la Chine, contre seulement 200 porcs arrivant sur le marché de la ville en provenance des fermes locales.

Après la propagation de la peste porcine dans plus de la moitié des provinces de la Chine l'année dernière, Hong Kong a imposé des interdictions d'importation depuis toutes les fermes chinoises où le virus a été détecté.

Les autorités chinoises ont indiqué que des centaines de milliers de porcs avaient été abattus afin de contenir la propagation du virus, mesure accompagnée d'une interdiction de déplacer des porcs depuis les régions affectées.

Le virus n'est pas dangereux pour l'être humain mais est fatal pour les porcs et les sangliers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.