Des navires de guerre chinois ont intercepté un bâtiment de la marine française le 7 avril dans le détroit de Taïwan, a annoncé Pékin jeudi. Une protestation solennelle a été notifiée à Paris.

Le navire français a pénétré dans les eaux territoriales chinoises sans autorisation, a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois de la Défense, Ren Guoqiang. Pékin considère Taïwan comme une île lui appartenant.

"L'armée chinoise a envoyé des bateaux de guerre conformément à la loi afin d'identifier le navire français et lui intimer l'ordre de partir", a déclaré le porte-parole. Il s'agirait de la frégate française Vendémiaire. Le bateau, attendu cette semaine à Qingdao, en Chine, pour un défilé naval, n'était finalement pas présent à cet événement.

La Chine considère Taïwan comme une partie de son territoire. L'île est cependant dirigée depuis 1945 par un régime rival qui s'y était réfugié après la prise du pouvoir par les communistes sur le continent en 1949, à l'issue de la guerre civile chinoise.

En février, la Chine avait protesté contre le passage d'un bâtiment américain dans le détroit, dénonçant une "provocation".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.