Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'influence des anti-vaccins Pourquoi la Suisse n’arrive pas à éradiquer la rougeole



Le virus de la rougeole est l'une dees maladies humaines les plus contagieuses. 

Le virus de la rougeole est l'une dees maladies humaines les plus contagieuses. 

(Sanofi Pasteur via Flickr Creative Commons)

Le nombre de cas de rougeole devrait atteindre un nouveau pic cette année. Bien que le taux de vaccination augmente, le gouvernement a récemment admis que sa stratégie d’éradication avait échoué.  

En 1987, l’Office fédéral de la santé publique (OFAS) lançait sa stratégie de vaccination qui aurait dû conduire à l’éradication de la rougeole d’ici l’an 2000. Dix-sept ans plus tard, le taux de vaccination se situe toujours à 87%, soit en-dessous de l’objectif de 95% fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour parvenir à l’éradication totale du virus.

«Le nombre de personnes vaccinées a constamment augmenté ces dernières années, mais nous ne sommes pas encore parvenus au niveau de vaccination souhaité», indique Daniel Koch, responsable des maladies infectieuses à l’OFAS, à swissinfo.ch

Au cours des dernières décennies, la Suisse a été confrontée tous les quatre ans environ à des épidémies importantes de rougeole. De 2006 à 2009, une épidémie de longue durée a propulsé la Suisse en tête des pays européens les plus touchés par la rougeole avec 4371 cas enregistrés. 

heatmap

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A ce jour, Genève est le seul canton qui a atteint le taux de vaccination de 95% fixé par l’OMS. En règle générale, les cantons de la Suisse francophone et de la Suisse italienne font figure de meilleurs élèves en ce qui concerne le taux de vaccination et la réduction du nombre de cas. Un phénomène que Daniel Koch attribue partiellement à l’influence plus importante des mouvements anti-vaccination dans la Suisse germanophone.

«Au cours des années 1980, il y avait en Suisse germanophone davantage de personnes critiques qui résistaient très fortement à la vaccination», affirme Daniel Koch. Beaucoup d’enfants nés à cette époque n’ont donc pas été vaccinés. Pas étonnant donc que plus de la moitié des cas de rougeole concerne à l’heure actuelle des adultes âgés de 20 ans et plus.

«Il est difficile de motiver des jeunes adultes à se rendre chez le docteur et à se faire vacciner», souligne le responsable de l’OFSP. Reste que le taux de vaccination parmi les jeunes adultes a augmenté de 77% en 2012 à 87% en 2015.

La rougeole est l’une des maladies humaines les plus contagieuses. Il n’existe pas de traitement mais un vaccin est disponible depuis les années 1960. En 2000, la rougeole tuait encore 700'000 personnes dans le monde, un chiffre qui est descendu à 160'000 en 2010 grâce à de meilleures mesures de prévention.

La carte ci-dessous montre que la maladie est toujours présente aux quatre coins du globe. 

mapDW

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La rougeole se manifeste par une forte fièvre et des éruptions cutanées. Elle dure généralement une semaine, mais peut se prolonger durant des mois et entraîner de graves complications, parfois mortelles.


(Traduction de l'anglais: Samuel Jaberg), swissinfo.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×