La présidente de Taïwan fait fi des objections de Pékin, se pose à Hawaï

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a fait escale samedi à Honolulu, à Hawaï, en route vers trois micro-Etats du Pacifique. KEYSTONE/EPA TAIWAN PRESIDENTIAL OFFICE sda-ats

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a fait escale samedi à Honolulu, à Hawaï, en route vers trois micro-Etats du Pacifique. Et ce malgré les objections formulées la veille par le ministère chinois des Affaires étrangères.

Pékin continue de considérer Taïwan, où se sont réfugiés les nationalistes en 1949, comme une province renégate. Elle a demandé vendredi aux Etats-Unis de ne pas autoriser le transit de la présidente taïwanaise par leur territoire.

Cette semaine, le département d'Etat a estimé que le passage de la présidente sur le territoire américain se ferait à titre "privé et non officiel", conformément à l'usage de "nos relations officieuses avec Taïwan", sans aucun "changement à la politique de Chine unique des Etats-Unis".

Lors de son passage à Hawaï, la présidente taïwanaise pourrait visiter le mémorial USS Arizona, bâti sur les vestiges des navires coulés à Pearl Harbor par les forces japonaises, le 7 décembre 1941.

En janvier, Tsai Ing-wen a fait escale à Houston et San Francisco, en marge d'un voyage en Amérique latine. Elle s'est à cette occasion rendue au siège de Twitter, réseau de microblogging bloqué par les autorités chinoises.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article