Toute l'actu en bref

La production hydroélectrique de FMV a été légèrement inférieure en 2016, en raison des faibles précipitations (photo symbolique).

Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Baisse constante des prix de l'électricité, surcapacité européenne, force du franc: la branche de l'électricité continue à évoluer dans un contexte difficile. La société valaisanne FMV a gardé le cap en 2016 mais a vu son résultat reculer.

"FMV a réalisé un exercice 2016 satisfaisant malgré un marché de l'électricité tendu", a indiqué la société valaisanne jeudi dans un communiqué. Cela s'explique en grande partie par une stratégie d'anticipation, marquée notamment par des ventes basées sur des transactions énergétiques réalisées en 2013 dans un contexte plus favorable, précise Paul Michellod, directeur général de FMV SA.

Faibles précipitations

La compagnie valaisanne a dégagé un résultat opérationnel de 13,9 millions de francs, contre 18,4 millions en 2015. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 175 millions de francs, en recul de trois millions par rapport à l'année précédente.

Malgré de faibles précipitations durant les mois charnières, la production hydroélectrique a atteint 941 millions de kWh (près d'un milliard en 2015), soit environ 10% de la production valaisanne. Grâce aux équipes d'entretien, les aménagements ont fonctionné à satisfaction, précise Paul Michellod.

Dividende de 3%

Le conseil d'administration a présenté les comptes jeudi à l'assemblée générale qui a approuvé le versement d'un dividende de 3%. Tous les actionnaires de FMV sont des collectivités publiques.

FMV affiche des provisions d'un montant de 264,5 millions de francs, en hausse de 8,5 millions par rapport à 2015. De bon augure pour les années difficiles qui s'annoncent, durant lesquelles une stratégie d'anticipation porteuse financièrement sera de plus en plus difficile à mener.

Chantiers en cours

FMV a poursuivi plusieurs chantiers en 2016. L'aménagement qui valorisera la chute du Rhône entre Gletsch et Oberwald doit entrer en fonction fin 2017, comme prévu.

FMV a également poursuivi l'aménagement de pompage-turbinage de Nant de Drance, dont elle est actionnaire à hauteur de 10%. Enfin, la société valaisanne et ses partenaires Romande Energie et les Services industriels de Lausanne ont déposé fin 2016 les demandes de concessions en vue d'exploiter la force hydraulique du Rhône dans la région de Massongex-Bex.

FMV salue la Stratégie énergétique 2050 acceptée en mai dernier par le peuple. Selon elle, elle apporte un premier soutien, mais encore insuffisant, "à la grande hydraulique en difficulté".

ATS

 Toute l'actu en bref