La Suisse continue d'être le pays qui attire le plus de talents au niveau mondial, devant le Danemark et la Suède, selon le dernier classement mondial de l'IMD publié lundi. Singapour est le seul pays non-européen à parvenir à se classer dans le Top 10.

La Suisse reste le pôle le plus attrayant pour les talents des quatre coins du globe, en raison de sa prééminence dans plusieurs indicateurs retenus par l'institut lausannois, notamment la qualité de vie, le système d'apprentissage, les infrastructures de santé et l'intérêt suscité auprès de la main d'oeuvre hautement qualifiée outre-frontières.

Sur la deuxième marche du podium, le Danemark se distingue par son attrait en termes d'investissement et de développement, motivation de personnel et système judiciaire. La Suède - en progression de cinq places - l'Autriche et le Luxembourg complètent le Top 5.

"Le haut du classement est dominé par des pays européens de petite et moyenne taille (qui) toutes partagent de robustes niveaux d'investissement dans l'enseignement et une qualité de vie élevée", expliquent les auteurs de l'étude.

A la 10e position, Singapour est le premier État non-européen du classement. Hong Kong (15e) a progressé de trois places et Taiwan (20e) de sept, tandis que la Chine continentale n'occupe que le 42e rang (-3).

L'Allemagne est reléguée à la 11e place (-1), devant les Etats-Unis (stable) et le Canada (-7), alors que le Royaume-Uni ne pointe qu'à la 24e (-1), juste devant la France (stable). Quant à l'Italie (32e, -4), elle figure désormais dans la deuxième moitié du classement.

Exode de cerveaux

D'importantes économies émergentes comme le Brésil (61e, -3), l'Inde (59e, -6) ou encore la Turquie (58e, -7) ont glissé aux tréfonds d'un tableau où la Mongolie a raflé la lanterne rouge au Venezuela.

Les experts de l'IMD relèvent la présence de nombre d'économies d'Amérique latine dans le wagon de queue en raison de la "fuite de cerveaux" due au niveau relativement bas d'investissement dans l'enseignement.

La sixième édition du "World Talent Ranking" évalue la faculté de 63 pays à développer, attirer et retenir les professionnels qualifiés. Les facteurs retenus comprennent des indicateurs concernant les ressources allouées au développement de talents, la propension à les attirer et à les retenir, et la qualité des compétences disponibles.

Basée sur un sondage compilant les données de plus de 6000 dirigeantes, l'étude a été réalisée par le Centre de recherche sur la compétitivité mondiale (WCC) de l'IMD.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.