Record de passagers dans le tunnel le plus long du monde

Le portail sud du tunnel de base du Saint-Gothard. A la différence de l'ancien itinéraire, le nouveau trajet passe uniquement par la plaine. Keystone/Ti-Press/Samuel Golay

L’entrée en vigueur du nouvel horaire des Chemins de fer fédéraux (CFF) marque le premier anniversaire de l’entrée en fonction du tunnel de base du Saint-Gothard. Grâce au tunnel ferroviaire le plus long du monde, le transit des passagers et des marchandises à travers les Alpes a nettement augmenté.

C’est le 11 décembre 2016 que le nouveau tunnel était officiellement entré en service. Un an après, c’est l’occasion pour les CFF de tirer un nouveau bilan. En une année d’exploitation, le tunnel a été traversé en moyenne pas 11'000 passagers par jour, soit une augmentation d’environ 30% par rapport au trafic sur l’ancienne ligne. Et malgré cette hausse, la ponctualité des trains s’est «nettement améliorée», indiquent les CFF. 

+ Le nouveau tunnel en chiffres

Au total, le nouveau tunnel a vu passer 18'395 trains de passagers et 24'757 trains de marchandises, avec jusqu’à 165 convois les jours de pointe. 


Naturellement, le tourisme profite également de la nouvelle galerie. Au sud des Alpes, le Tessin a enregistré une augmentation de 7,7% du nombre de nuitées au cours des sept premiers mois de 2017. C'est le meilleur résultat depuis 2010. Ce succès «ne dépend pas seulement du tunnel de base du Saint-Gothard, mais son ouverture a certainement joué un rôle important», déclare Lorenzo Pianezzi, président de l’organisation des hôteliers tessinois. 

Sur l’autre versant des Alpes, on peut aussi observer, du moins dans certaines régions, ce que le magazine spécialisé hotel revue appelle «l'effet du tunnel vers le nord». Dans les cantons de Lucerne et d'Uri, le nombre de touristes italiens a nettement augmenté. 

Francfort et Milan plus proches 

Avec l’entrée en vigueur du nouvel horaire des CFF, le 10 décembre 2017, le tunnel du Saint-Gothard joue un rôle encore plus important dans le trafic international nord-sud. Parmi les principales nouveautés: l’introduction de liaisons journalières directes entre Francfort et Milan et entre Zurich et Venise. 

Le transit ferroviaire à travers les Alpes atteindra sa pleine capacité à la fin 2020, lorsque le Tessin ouvrira l’autre élément central de la ligne du Saint-Gothard, le tunnel de base du Monte Ceneri (15,4 km). Et d’ici trois ans, un train très rapide permettra de gagner encore 30 minutes et de voyager entre Zurich et Milan en moins de trois heures.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article