Des perspectives suisses en 10 langues

Libye: les rebelles ralentis par un bombardement à Misrata

(Keystone-ATS) Les rebelles libyens ont essuyé un bombardement à Misrata, où une raffinerie a été endommagée, ce qui a perturbé les ravitaillements en carburant. Tripoli a par ailleurs subi de nouveaux revers diplomatiques avec l’appel lancé par Washington à l’Afrique pour pousser le colonel Mouammar Kadhafi au départ.

Plusieurs générateurs d’une raffinerie proche de Misrata ont été endommagés lundi soir par six tirs de roquettes et les ingénieurs du site ignorent combien de temps sera nécessaire pour accomplir les réparations.

Les rebelles ont toutefois pris le contrôle de Kikla, d’où les troupes gouvernementales se sont retirées, a constaté un photographe de Reuters présent sur place. Cette ville est située à 150 km au sud-ouest de Tripoli, désormais passée sous le contrôle des rebelles.

Des combats ont été signalés à Zaouïah, cinquante kilomètres à l’ouest de la capitale. Un habitant de Zaouïah, joint au téléphone, a toutefois déclaré qu’aucun des deux camps n’a réussi à prendre le dessus. “Les forces de Kadhafi occupent toujours leurs positions en ville et sur la route principale”, a dit cet habitant.

Berlin reconnaît le CNT

L’Otan qui a allégé ces trois derniers jours ses raids sur Tripoli, a continué de bombarder des positions des forces du colonel Mouammar Kadhafi dans le reste du pays. L’Alliance a détruit un véhicule blindé équipé d’armes anti-aériennes, ainsi que des lance-roquettes et un autre système de DCA.

Le régime libyen a subi un nouveau revers diplomatique, après la reconnaissance par Berlin du Conseil national de transition (CNT). Washington a tenté en effet d’isoler de plus en plus le colonel Kadhafi en le privant de son principal soutien, l’Afrique.

“Je demande à tous les Etats africains de faire pression pour la mise en oeuvre d’un véritable cessez-le-feu et d’appeler Kadhafi à quitter le pouvoir”, a déclaré mardi la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton à Addis Abeba.

Elle a appelé les pays du continent “à suspendre les activités des ambassades” fidèles au régime de Tripoli et “à expulser les diplomates pro-Kadhafi” en poste dans ces pays.

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision