Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville de Pékin ne cesse d'innover pour contrer les effets de la pollution (archives)

KEYSTONE/EPA/WU HONG

(sda-ats)

La ville de Pékin va suspendre les chantiers de certains grands projets publics de construction cet hiver. Motif: améliorer la qualité de l'air, particulièrement pollué à cette saison.

Tous les chantiers de construction de routes, mais aussi de démolition de logements, seront à l'arrêt du 15 novembre 2017 au 15 mars 2018 dans les six grands quartiers de la ville et dans les faubourgs, a écrit dimanche l'agence de presse Chine nouvelle, relayant une décision de la commission municipale du logement.

Les travaux sur certains grands chantiers, comme les chemins de fer, les aéroports et les logements à loyer modéré pourraient néanmoins se poursuivre à condition d'obtenir le feu vert de la commission.

La fin de l'automne et l'hiver correspondent à la période où les logements et autres bâtiments de la ville font marcher le chauffage, souvent au charbon, ce qui engendre un smog particulièrement nocif.

La Chine en est à sa 4e année de "guerre contre la pollution". Pékin a pour ambition de réduire de plus d'un quart la concentration de particules fines dans l'atmosphère par rapport à son niveau de 2012, et de la ramener à une moyenne de 60 microgrammes par mètre cube.

La ville a connu un smog proche des records en janvier et février de cette année. Le gouvernement avait alors mis en avant des "conditions météorologiques défavorables".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS