Navigation

A Genève, une famille syrienne raconte le calvaire d’Alep

Depuis le début de l’offensive des troupes loyalistes, avec appui russe et iranien, 31'000 personnes ont fui Alep. Le calvaire continue pour une des plus belles et des plus anciennes cités de l’Orient, dans les ruines de laquelle ne survivent plus que 350'000 habitants, alors qu’ils étaient 2 millions au début du conflit. Une famille arrivée depuis peu à Genève témoigne.

Ce contenu a été publié le 11 février 2016 - 08:56
swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 10 février 2016)
Contenu externe


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.